Hôpital Édouard Herriot Pavillon H © Tim Douet

Coronavirus à Lyon : le nombre de malades passe à 12

L'ARS a indiqué ce jeudi que le nombre de patients infectés par le coronavirus est passé de 5 à 12 dans le Rhône. Deux d'entre eux sont en réanimation.

Lors d'une conférence de presse organisée ce jeudi en début d'après-midi, l'Agence régionale de santé a indiqué que le nombre de personnes infectées par le Coronavirus est passé de 5 à 12 cas. Parmi les malades, 10 “vont plutôt bien”, assure l'ARS et deux sont en réanimation. En Auvergne-Rhône-Alpes, 63 cas sont répertoriés, dont 6 personnes en réanimation et en France 285 cas dont 15 personnes en réanimation.

Le dispositif mis en place reste en phase 2 et “aucune consigne de passer en phase 3 pour le moment”, indique l'agence de Santé. Cette dernière réfléchit par ailleurs à la mise en place de prise en charge “à domicile” pour les patients qui “vont plutôt bien” afin d'éviter l'hospitalisation et donc de soulager les services . “Nous sommes sous une certaine tension pour les prélèvements, nous en avons 400 par jours, pour une durée de 4 à 5 heures, les résultats arrivent en fin de soirée”, a indiqué l'agence.

Concernant l’utilisation de masque dans la vie de tous les jours pour se protéger des contaminations, l’agence régionale de santé a assuré “qu’il n'y a pas lieu d’en porter”. Une précision nécessaire alors que plusieurs vols de masques ont été signalés dans le département. En cas de symptomes - grande fatigue, toux, fièvre - les services de l’État demandent de contacter le 15. Pour rappel, la contamination se fait essentiellement par postillons, avec un contact important, une quinzaine de minutes “face à face”. Il est conseillé de se laver les mains régulièrement, tousser dans son coude, se moucher dans des mouchoirs à usage unique, ne plus se serrer la main, ne plus pratiquer d'embrassade.

à lire également
Le nombre de cas positifs de coronavirus ne cesse d'augmenter à Lyon et dans la région. Dans les hôpitaux, ce vendredi soir, la hausse du nombre de patients se poursuit. Mais, pour l'instant, elle n'est pas exponentielle comme lors de la 1ère vague.
Faire défiler vers le haut