Muguet

Coronavirus à Lyon : la traditionnelle vente du muguet du 1er mai étroitement encadrée

Vente à la sauvette et cueillette interdite, les commerces déjà autorisés pourront en vendre, les fleuristes et horticulteurs pourront livrer ou préparer des commandes.

Il fallait s’y attendre, même le muguet du 1er mai est impacté par la crise sanitaire actuelle. La préfecture du Rhône s’est fendue d’un communiqué pour rappeler les fondamentaux du confinement. Vendre du muguet dans la rue c’est d’abord s’exposer à une amende de 300 euros, majorable.

Pour ceux qui espéraient aller chercher dans les espaces verts leurs brins, la préfecture précise que "cette activité n’entre pas dans le cadre des activités autorisées par l’attestation de déplacement dérogatoire". La sanction est la même que pour une rupture non justifiée du confinement, 135 euros d’amendes.

Pour se procurer du muguet, il faudra se rendre dans les magasins habituellement ouverts susceptibles de vendre des brins. Les fleuristes et horticulteurs pourront livrer ou demander à leurs clients de venir récupérer leurs commandes.

à lire également
La page des années Collomb se tourne dans un vent de fraîcheur à la Ville comme à la Métropole. Une nouvelle génération d’élus bouscule les codes de la vie politique et commet quelques maladresses. Depuis son élection, Grégory Doucet, le maire de Lyon, brille par une communication qui se retourne régulièrement contre lui. Les écologistes […]
Faire défiler vers le haut