barbie

Confluence : une action surprise contre Barbie

"Pas de rêve ni de féérie au pays de Barbie". Dans un communiqué, l'association Peuples solidaires dénonce les conditions de travail dans les usines chinoises du groupe Mattel, producteur de nos célèbres poupées. "La Barbie ouvrière peut travailler jusqu'à 13 heures par jour, 7 jours sur 7, pour un salaire mensuel de 190 euros", indique le collectif. "Les ouvrières chinoises sont spoliées du paiement d'heures supplémentaires et de cotisations retraites pour un montant de 6 à 8 millions d'euros sur une année", ajoute le communiqué. Peuples Solidaires organise "une action surprise visuelle et décalée" mercredi 18 décembre à 18h, devant le centre commercial Confluence.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut