Collomb et Valls
© Tim Douet

Comment Manuel Valls va (enfin) voir le musée des Confluences

Le Premier ministre sera présent au musée des Confluences ce lundi pour une rencontre autour du label French Tech.

Carton plein. Avec 300.000 visiteurs depuis son ouverture, le musée des Confluences semble déjà connaître un véritable succès en terme de fréquentation. Seulement voilà, lors de son inauguration le 20 décembre dernier, on ne peut pas dire que le gratin politique national s'y était pressé comme ce fut pourtant le cas lors de l'inauguration du Mucem à Marseille, ouvert par François Hollande en personne. Le Président avait également coupé le ruban du musée de Rhodez consacré à Pierre Soulages. Mais pas de musée des Confluences, faute officiellement à un agenda trop chargé.

Pas de Manuel Valls non plus à Lyon ce soir là. Pas plus que de ministre de la Culture. “C’est un crève-cœur pour Fleur Pellerin de ne pas pouvoir être là ce soir”, affirmait alors Najat-Vallaud-Belkacem, plus haute personnalité du Gouvernement ce soir là qui était restée au pied du podium sans piper mot (lire par ailleurs). Une inauguration qui semblait donc boudée par l'exécutif national, hormis les locaux de l'étape.

Pourtant, lundi, 143 jours après l'ouverture du musée, le chef du Gouvernement, Manuel Valls verra enfin le musée des Confluences. Mais pas pour ses collections. Le Premier ministre, y rencontrera des dirigeants de start-up lyonnaises estampillées French Tech, dans le cadre de son déplacement sur le thème des nouvelles technologies. Certains y voient, non sans humour, une astuce de Gérard Collomb pour réussir enfin à faire venir les plus hautes instances du gouvernement dans son musée.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut