Comment éviter l'A7 ?

Des itinéraires alternatifs existent pour ne pas prendre l'Autoroute du Soleil. Soit des routes assez directes mais secondaires, soit des autoroutes mais qui empruntent des circuits nettement plus longs. Revue de détails.

Lorsqu'elle est vraiment encombrée, il faut quitter l'autoroute. Les voies secondaires ne manquent pas dans la vallée du Rhône. Mythique pour certains, la Nationale 7 ne constitue pas la meilleure alternative, tant elle est tout aussi saturée que l'A7 et qu'elle traverse nombre d'agglomérations. Le centre régional d'information et de coordination routière (CRICR) conseille deux itinéraires bis. Sur la rive droite du Rhône, le 1er (D386/D1086/D86) s'emprunte à partir de Condrieu et poursuit, parallèle à l'A7, vers Tournon, Granges-les-Valence et Le Teil. L'autre, plus à l'Est, semble un peu moins direct : Vienne/Romans-sur-Isère/Crest. "Il y a des portions en 2X2 voies, assure Christophe Dussaut, adjoint à la division transport au CRICR. Et lorsque ces itinéraires sont activés, les feux tricolores deviennent clignotants". Ces "bis" sont conseillés lorsque le trajet Vienne-Valence, d'ordinaire accompli en 40 minutes, se fait en 1h10. Évidemment on ne roule pas à 130 km/h sur ces routes. Mais il est toujours possible, notamment pour le 1er itinéraire, de rallier l'A7 dès que celle-ci redevient dégagée.

Passer par Grenoble

Les mordus d'autoroute ont d'autres possibilités. A commencer par l'A51. Quand le trafic est fluide, passer par Grenoble et Sisteron pour atteindre Aix-en-Provence met 1h50 de plus que par l'A7. L'axe autoroutier n'est pas complet, et c'est par une départementale qu'il faut franchir le col de Lus-la-Croix-Haute. C'est donc un itinéraire recommandé qu'en cas de grosse affluence sur l'A7. Lorsque seul le tronçon Lyon-Valence bloque, il peut être judicieux de se diriger vers Grenoble et revenir sur la vallée du Rhône par l'A49. Autre possibilité : l'A75. Faire Lyon-Montpellier par la plus médiane des autoroutes françaises met deux heures de plus que par l'A7 lorsque le trafic est fluide. C'est donc en dernier recours que Bison Futé recommande cet itinéraire. Il faut en effet rejoindre St-Étienne et Clermont-Ferrand avant de prendre le cap du midi. L'A75 s'avère toutefois bien pratique pour les Parisiens qui veulent rejoindre l'Espagne. Reste un atout imparable : elle est gratuite sauf pour le passage du viaduc (6,10 euros à l'année, 7,90 euros l'été pour un véhicule léger).

à lire également
Si la grève des cheminots ne doit reprendre que mardi soir, le trafic des TER en Auvergne-Rhône-Alpes sera perturbé ce lundi. Les TGV et les intercités ne devraient pas connaître de perturbations. Si le trafic s'effectuera au rythme habituel pour les TGV de l’axe Sud-Est et les intercités, les TER connaîtront eux des perturbations ce […]
1 commentaire
  1. jerome manin - 13 août 2010

    Arrivé à Lyon on pourra prendre le TOP par le COL mais ailleurs, il faudra attendre que les vert-socialistes coupent les têtes des propriétaire de 4x4 pour résoudre à la fois le problème routier, les problèmes écologiques et toutes les difficultés sociales.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut