Cochons élevés en batterie et mutilés © L214

Cochons morts de chaud : l'asso lyonnaise L214 dénonce l'élevage porcin

Des promeneurs ont découvert ce dimanche une remorque pleine de cadavres de cochons en décomposition dans le Maine-et-Loire. L'association lyonnaise de protection animale L214, aussitôt alertée, en profite pour pointer du doigt les conditions d'élevage.

Une cinquantaine de cochons ont été retrouvés morts ce dimanche dans un élevage du Maine-et-Loire. Ce sont des promeneurs qui ont découvert le charnier, intrigués par l'odeur pestilentielle qui se dégageait de la remorque de l'élevage. Dedans, des cadavres de cochon en décomposition, entassés les uns sur les autres, le corps violacé et grouillant d'asticots comme le montre une vidéo. Ils ont aussitôt prévenu l'association de protection animale L214, basée à Lyon. Celle-ci a contacté l'éleveur, qui assure que la canicule est responsable du décès de ses cochons.

Pour Sébastien Arsac, porte-parole de L214, ces morts auraient pu être évitées : "La chaleur était annoncée et des mesures auraient dû être prises ; de plus, des dispositifs d’alarme sont censés avertir l’éleveur en cas de haute température. Les cochons sont très sensibles à la chaleur, ils n’ont pas la capacité de transpirer comme l’être humain." Et de résumer : "C’est une des nombreuses conséquences de l’élevage intensif, qui représente plus de 95 % de l’élevage porcin en France."

L'association en profite pour rappeler que cet élevage n'est pas un cas isolé. Ce dimanche, les militants sont allés filmer dans un élevage intensif de cochons à Mauges-sur-Loire, toujours dans le Maine-et-Loire, pour dénoncer leurs conditions de vie : cadavres de porcelets, truies coincées dans des stalles étriquées, animaux blessés et entassés..."Ces images sont révélatrices d’un grave défaut de gestion de l’élevage", explique Sébastien Arsac. D'après L214, l'élevage en question est l'un des fournisseurs de la Cooperl, le premier complexe industriel porcin de France. L'association a contacté les services vétérinaires du Maine-et-Loire pour signaler la situation.

à lire également
Gérard Collomb lance sa campagne des municipales 2020
Gérard Collomb est officiellement entré dans la campagne des métropolitaines ce samedi matin. Dans son discours de clôture, devant 500 personnes, à la fin d’une réunion de travail qui avait des airs de meeting, le maire de Lyon a tenté de se poser en candidat écologiste tout en rappelant sa fibre très économique.
3 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - 31 juillet 2019

    Dans un monde monétaire, les animaux sont (avant d'être des êtres vivants), un chiffre d'affaires avec des coûts à gérer.
    Apparemment, mettre des brumisateurs pour quelques jours de canicule, n'est pas une opération rentable.

  2. Nochri - 31 juillet 2019

    Les pauvres cochons!

    C'est une honte!

  3. Mag - 1 août 2019

    L214 .....des pros de l'élevage porcin.... très certainement.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut