Cité de l'Environnement : le 1er bâtiment à énergie positive

Saint-Priest ne se cesse de se distinguer en matière d'écologie. Après l'implantation de maisons passives sur les Hauts de Feuilly, la mairie a inauguré lundi la Cité de l'Environnement au cœur du parc technologique.

D'un budget total de 11,5 millions d'euros, la Cité de l'Environnement est un bâtiment écologique luxueux. Situé en plein coeur du parc technologique qui regroupe déjà de nombreuses innovations en matière environnementale, la Cité de l'Environnement s'étend sur 7000m2 dont 3400 m2 de bureaux. Cet ensemble coûteux inaugure une nouvelle génération de constructions à énergie positive, c'est-à-dire un bâtiment qui ne serait plus consommateur d'énergie mais au contraire producteur grâce à différents aménagements : isolation, ventilation, panneaux photovoltaïques, pompes à chaleur réversibles...

Néanmoins, la construction seule ne suffit pas puisque les occupants doivent également adopter un comportement responsable. Les entreprises installées sur le site ont d'ailleurs signé une charte de bonne conduite. S'il est encore trop tôt pour établir un bilan énergétique, son architecte, Thierry Roche, est résolument optimiste : l'énergie produite en surplus par le bâtiment devrait bientôt être reversée sur le réseau électrique d'EDF.

à lire également
Une Lyon Capitale mars 2019
Est-ce déjà la fin du monde ? Se pencher sur le mouvement des “collapsologues” pour établir des scénarios plausibles d’effondrement de notre modèle de société dans les années à venir, en 2030 (demain pour nous) ou en 2050 (demain pour nos enfants), c’est forcément se pencher sur l’état de notre société actuelle, constater ses impasses et chercher les signaux d’espérance, ou au moins de mutation. L’impasse climatique, les Lyonnais commencent à bien la percevoir, dans une ville où la température a déjà gagné en moyenne plus de deux degrés.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut