Christophe Boudot
© Tim Douet

Circulation alternée : une mesure "inefficace et injuste" selon Boudot

Dans un communiqué, l’élu FN a parlé d’une mesure "inutile et liberticide" et estimé que "l’État et ses représentants préfèrent stigmatiser une catégorie de la population".

Alors que Michel Delpuech, le préfet du Rhône, vient de décider la mise en place de la circulation alternée à Lyon et Villeurbanne à partir de vendredi, Christophe Boudot, l'élu FN, a critiqué une décision "inefficace et injuste". "Il est toujours plus facile de prendre pour cible les milliers d’usagers de la voiture qui l’utilisent tous les jours pour se rendre sur leur lieu de travail plutôt que les chauffages urbains et les grosses entreprises polluantes du sud de Lyon dont les fumées se rabattent sur la ville", a-t-il indiqué dans un communiqué ce mercredi.

Selon, lui, "l’État et ses représentants préfèrent stigmatiser une catégorie de la population, celle qui travaille sans se plaindre, qui paie sagement ses impôts et taxes, et qu’en endort périodiquement à grands coups de promesses à chaque veille de scrutin électoral."

L'élu FN que la pollution ne disparaîtra pas "en réutilisant toujours les mêmes recettes inutiles et liberticides", mais plutôt "en favorisant ouvertement une filière française de véhicules propres, notamment à hydrogène, et en faisant de notre pays un leader mondial dans ce domaine."

3 commentaires
  1. jpg65 - 7 décembre 2016

    en attendant la voiture à hydrogène, on laisse nos enfants s'empoisonner?

  2. pierre 09 - 7 décembre 2016

    Au niveau de la metropole la part modale de la voiture est de 42%, les 68% restant qui se deplacent en transport en commun et mode doux sont aussi de bons français qui travaillent payent leur taxes . L'injustice est qu'ils doivent subir les nuisances des automobilistes L'inefficacité est de se deplacer seul en voiture http://www.met.grandlyon.com/enquete-deplacements-recul-de-la-voiture/

  3. Gemini - 7 décembre 2016

    N’importe quoi ce Boudot. Cette mesure est au contraire très juste. Les 68% de citoyens lyonnais utilisant autre chose que leur voiture pour se déplacer apprécient que les 32% d’égoïstes prenant encore leur voiture et imposant à tous leur dangereuse pollution soient un peu plus contraints.Boudot parle de liberté. Et bien, demandons lui : où est ma liberté de respirer un air sain ? Ce devrait même être un droit réellement appliqué. Et il est hors de question de laisser une liberté à polluer et à imposer à tous les saloperies que certains usages répandent dans notre air, bien collectif bien trop malmené.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut