Cigarettes
@ DR

Cigarettes : nouvelles augmentations de prix ce lundi

Dès aujourd’hui, les cigarettes les plus basses du marché verront leur prix augmenter pour se rapprocher des 8 euros, dans le cadre de la politique de santé publique du gouvernement. Mais ces augmentations de prix incitent-elles les fumeurs à diminuer leur consommation ?

Nouvelles augmentations du prix des cigarettes. Conformément à un arrêté du directeur général des douanes et du directeur général de la santé en date du 7 juin, de nouvelles augmentations du prix des cigarettes entrent en vigueur aujourd’hui. Ce sont les marques aux prix les plus bas du marché qui sont concernées. Ainsi, le paquet de 20 cigarettes Benson & Hedges Original Red passera par exemple de 7,50 euros à 7,80 euros. Ou encore les paquets de 20 cigarettes Winston Authentic et Winston Classic qui coûteront désormais 7,80 euros également. Le prix moyen du paquet de 20 cigarettes est cependant toujours de 7,90 euros malgré ces augmentations. Quant au tabac à rouler, les prix restent stables et on constate même une légère diminution du prix des pots de 90 et 100 grammes. Dans le cadre de sa politique de santé publique, le gouvernement a pour objectif d’augmenter progressivement le prix moyen du paquet pour atteindre 10 euros d’ici novembre 2020, dans le but d’inciter les fumeurs à réduire leur consommation. Mais l’augmentation du prix des cigarettes a-t-elle un réel impact sur ces derniers ?

En 2017, la France connaissait une baisse historique avec un million de fumeurs en moins. Pour le docteur Triviaux, addictologue et tabacologue au Centre Léon Bérard, la hausse du prix du tabac a un impact réel sur les fumeurs, à condition qu’il y ait une augmentation de plus de 10 %. « Il y a surtout un impact sur les initiations, explique-t-elle. Le but est de dissuader l’entrée des jeunes dans le tabagisme  ». Dans le cadre du plan cancer 2014-2019, l’accent est en effet mis sur la prévention qui a donné lieu à un ensemble de mesures destinées aux jeunes, avec entre autres la mise en place des paquets neutres. D’une autre manière, la hausse du prix des cigarettes a également un impact sur les fumeurs de longue date. « En consultation, on reçoit des gens qui financièrement n’en peuvent plus, et ne veulent plus dépenser autant d’argent en cigarettes  », ajoute le docteur. Pour la spécialiste du tabac, « le plan commence à porter ses fruits, mais il y a encore beaucoup à faire  », et en particulier en ce qui concerne la formation des étudiants en médecin et des personnels soignants sur l’accompagnement à apporter aux personnes souhaitant arrêter de fumer.

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut