Manifestation à Lyon contre la réforme du statut des cheminots
© Tim Douet

Cheminots, hôpitaux : entre 9000 et 15000 manifestants à Lyon

Ce matin, vers 10h30, plusieurs milliers de personnes se sont massés, Place Bellecour, pour protester contre les différentes réformes engagées par le gouvernement.

Le cortège est parti place Bellecour, ce matin, peu après 10h30. Entre 9000 et 15000 personnes sont venues défendre le statut général des fonctionnaires et des cheminots et lutter notamment contre les suppressions de postes. Beaucoup de cheminots étaient présents en presqu’île malgré la manifestation plus conséquente prévue à Paris par les agents de la SNCF. Actualité locale oblige, ces derniers étaient accompagnés par de nombreux fonctionnaires du milieu hospitalier en grève dans le Rhône. "On veut une vraie politique de santé qui soit menée pour tout le monde. Actuellement, on ferme des hôpitaux, on ferme des services, sous prétexte de faire des économies. Mais on n’en fait aucune, parce que dans la santé tout le monde est touché un jour ou l’autre", se désespère Nathalie, médecin à Lyon. D'autres personnes, non-fonctionnaires, sont venues pour faire part de leur attachement au service public. "On y tient. C’est un grand atout. Je pense qu’un pays avec un service public puissant a moins d’inégalités", confie Thomas, ingénieur.

Une mobilisation plus importante que pour la loi Travail

Si quelques syndicats manquaient encore à l'appel, la mobilisation pour cette première journée d'action, avant trois mois de grève, satisfait du côté de la CGT. "C'est une journée réussie", s'est réjoui Mohamed Terjimi, secrétaire général du syndicat. Ce dernier rêve même déjà d'un mouvement encore plus conséquent : "On a choisi cette date en référence au 22 mars 1968. Cette manifestation risque de déclencher pas mal d’autres mouvements sociaux." La prochaine manifestation aura lieu le mardi 3 avril prochain.

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut