Alain Gay est coordinateur du groupe de réflexion sur le plagiat à l'Université de Lyon.
Alain Gay est coordinateur du groupe de réflexion sur le plagiat à l’Université de Lyon.

"ChatGPT, le robot conversationnel porte d'entrée sur le savoir"

Alain Gay est coordinateur du groupe de réflexion sur le plagiat à l'Université de Lyon. Pour "6 minutes chrono", il explique les intérêts et dangers de l'intelligence artificielle ChatGPT, "révolution au même titre qu'Internet".

ChatGPT est une intelligence artificielle qui a réponse à (presque) tout, capable de répondre à n'importe quelle question et entamer une véritable conversation avec un humain.

Lire : Le jour où ChatGPT a rédigé cette chronique

L'outil commence à envahir les salles de classes et les devoirs à la maison. Les profs - et, plus globalement, le système éducatif - doivent-ils s'inquiéter ? "Absolument !" répond Alain Gay, coordinateur du groupe de réflexion sur la plagiat à l'Université de Lyon et enseignant à Isara (école d'ingénieurs agronomes). "Cet outil est bluffant. Je l'ai testé sur des questions que je pose à mes étudiants. Honnêtement, les réponses ne sont pas extraordinaires mais pas mal. Elles auraient la moyenne".


"ChatGPT constitue un saut quantitatif considérable"

Alain Gay, coordinateur du groupe de réflexion sur le plagiat à l'Université de Lyon

Comme dans les écoles de New York, doit-on bannir l'application ? Est-ce possible ? Non, répond Alain Gay. "Il faut que l'Université, en tant qu'école, apprenne à ses étudiants à utiliser cet outil, ce robot conversationnel, porte d'entrée sur le savoir."

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut