“Chat” rigole à la mairie

1er avril oblige, les personnalités politiques ou les institutions ont voulu apporter leur pierre à l’édifice. Gérard Collomb a lui aussi proposé son canular.

Nos amis félins pourront contrôler leur excès de croquettes

Nos amis félins pourront contrôler leur excès de croquettes

En ce 1er avril, même les politiques ont saupoudré leur journée d'une touche d'humour. Si les blagues potaches sont de mise entre collègues, Gérard Collomb a pris les devants en proposant lui-même son projet pour le 1er avril. En 2015, le sénateur-maire avait réagi à l'article de Lyon City Crunch qui annonçait la construction d'une statue de Gérard Collomb à la place de Louis XIV sur la place Bellecour. Domptant le Lion et Lyon, Collomb incarnerait “la victoire de l’homme sur le fait urbain” pour Sar Fisherman, l'artiste islandais promoteur de l'œuvre monumentale.

Cette année, le maire a en effet tweeté un article publié sur le site de la ville de Lyon qui indique l'ouverture d'une aire de fitness pour les chats en bordure du Rhône. Pour aménager les berges du Rhône en espace de bien-être pour félins, la mairie use d'un argument choc : “70 % de nos amis chats manquent d'activité physique.” Le maire annonce également l'ouverture prochaine d'un centre d'entraînement pour poissons au centre nautique Tony-Bertrand.

À Paris, la RATP a décidé de changer le nom de 14 stations de métro.

Blague RATP 1er avril

14 stations de métro de Paris ont été modifiées pour le 1er avril

Les Lyonnais, quant à eux, sont déjà acclimatés aux jeux de mots avec les noms des stations TCL.

Jeux de mots station TCL

Les jeux de mots des stations de Lyon

Libre à chacun d'apprécier l'humour institutionnel, car n'oublions pas que “rire c'est important”.

à lire également
Le projet d'autoroute urbaine de l'Anneau des Sciences n'en finit pas de revenir dans les campagnes électorales de la métropole de Lyon. Si Gérard Collomb est l'un des derniers à soutenir le projet dans son tracé vieux de plus de 30 ans, la communication de ses équipes entretient un étrange double discours sur la question de la pollution liée à l'infrastructure.
1 commentaire
  1. Paullyon - 5 avril 2016

    Ils ont beaucoup d'humour nos politiques...

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut