Cécile Gribouille

Mme Duflot, ministre du Logement, demande à l’Eglise de mettre à la disposition des mal-logés les "bâtiments quasi vides" qu’elle détient, elle précise moralisatrice "je ne comprendrais pas que l’Eglise ne partage pas nos objectifs de solidarité".

Chiche.

On suppose que Madame Duflot (qui continue à vivre dans son appartement personnel) a accueilli dans son appartement ministériel de fonction une famille nombreuse, qu’il en va de même pour ses collègues du Gouvernement, pour le Président de la République (qui vit toujours comme il l’a fait savoir publiquement dans son appartement du 15ème arrondissement) pour les Présidents de l’Assemblée Nationale, du Sénat, des Régions, des Assemblées départementales qui disposent tous de palais dont certains sont somptueux et vastes,pour les innombrables hauts-fonctionnaires civils et militaires bénéficiaires de prébendes immobilières alors qu’ils n’en ont pas tous vraiment besoin, quand ils ne louent pas les appartements dont ils sont propriétaires en occupant leur soi-disant logement de fonction…

Les jardins de l’Elysée, de Matignon, des Ministères pourraient aussi accueillir tentes et caravanes, ces espaces verts sont plus salubres que les bordures de périphérique ; on comprend mal que Mme Duflot- écologiste émérite- n’y ait pas pensé.

Rappelons-lui la parabole de la paille et de la poutre ( évangiles de Saint Luc 6.41-42 et Saint Matthieu 7.3-5).

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut