Michel Sapin
Michel Sapin © AFP

Budget 2015 : baisse des dépenses, hausse des taxes

Le Gouvernement a dévoilé, mercredi 1er octobre, son projet de budget pour 2015.

Ce projet de budget est marqué par la hausse de la taxe sur le diesel. Le prix du carburant le plus consommé en France augmentera de 2 centimes par litre au 1er janvier 2015. L'abandon de l'écotaxe, dont il faut combler le manque à gagner, est à l'origine de cette hausse. Le prix du timbre postal est également revu à la hausse : il augmentera de 10 centimes au 1er janvier.

4,3 % de déficit en 2015

Malgré la hausse des taxes et un effort sur les dépenses dans ce budget 2015, le déficit de la France sera plus difficile que prévu à enrayer l'an prochain. Il devrait être de 4,3 % du produit intérieur brut (PIB), à peine 0,1 point de moins que ce qui est prévu cette année. Le déficit devrait ensuite se réduire à 3,8 % en 2016, puis à 2,8 % du PIB en 2017, sous la limite fixée par l'Europe.

1 % de croissance

Le Gouvernement table sur une croissance de 1 % du PIB l'an prochain, avec une progression chaque année pour atteindre 1,9 % en 2017. Le Haut Conseil des finances publiques, organisme indépendant, qualifie ce chiffre de 1 % en 2015 d'"optimiste". Pour autant, pas question de renoncer à la promesse de réformer l'impôt sur le revenu. 9 millions de contribuables devraient en bénéficier l’an prochain, selon le Gouvernement.

à lire également
Le traditionnel débat d’orientation budgétaire, figure imposée des conseils municipaux, a pris une tournure plus politique à trois mois des élections municipales. Gérard Collomb et ses différents opposants, sur sa droite comme sur sa gauche, se sont écharpés sur les raisons comme sur l’utilisation de finances jugées saines.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut