Bourg-en-Bresse : baisse des tensions pour l'acte X des Gilets Jaunes

La préfecture de l'Ain a constaté une baisse des tensions à Bourg-en-Bresse pour l'acte X des Gilets Jaunes, "aucune dégradation d'édifice public ou de mobilier urbain" n'est à déplorer.

La veille de la mobilisation, la préfecture de l'Ain lançait un appel au calme en condamnant "les dégradations et les agressions" commises à Bourg-en-Bresse lors des précédents actes des gilets jaunes. Pour l'acte X, la préfecture constate une baisse de tensions. "Aucune dégradation d'édifice public ou de mobilier urbain n'est à relever", indique la préfecture dans un bilan de la manifestation du 19 janvier. Quatre personnes ont été interpellées, trois ont été placés en garde à vue. "L'un d'entre eux a été interpellé pour la quatrième fois", précise le bilan. Le 8 décembre, une trentaine d'interpellations avait eu lieu et une dizaine de personnes avaient été blessées. La semaine suivante, le préfet prenait un arrêté pour interdire l'alcool et la présence d'engins agricoles dans le centre-ville de Bourg-en-Bresse sur les rassemblements de gilets jaunes.

à lire également
Des habitants de l'Ain observent depuis quelques années des taches huileuses dans leurs plans d'eau. D'expertise en contre-expertise, ils tentent de prouver qu'il s'agit de kérosène, ce qu'Aéroports de Lyon dément. Une véritable guerre de communication est désormais déclarée entre les deux camps.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut