"Big Booster" : le concours de start-up entre Lyon et Boston

À vos marques, prêts, partez ! Le concours "Big Booster" pour start-up innovantes, créé par les Métropoles de Lyon et Boston (États-Unis), a démarré vendredi 10 juillet.

Ouvert aux candidatures jusqu'au 21 septembre prochain, le concours "a pour ambition de devenir la plus grande compétition européenne de start-up", selon la Métropole de Lyon. Trois sphères de compétences sont ciblées : la santé, le numérique et les "clean technologies", soit les domaines liés à l'environnement.

Une "logique d'approche globale"

Les cent candidats sélectionnés à l'issue du premier tour participeront à un "bootcamp", une session d'entrainement intensive à l'américaine, qui aura lieu à Lyon à la fin du mois d'octobre. Au programme, un accompagnement spécifique aux côtés de patrons, entrepreneurs, et experts lyonnais et bostoniens. Pour les candidats, il s'agira d'affiner leur business model "dans une logique d'approche globale" et de préparer la présentation de leurs projets à Boston. Celle-ci aura lieu lors d'un séminaire à Boston en février pour les vingt candidats choisis. En avril 2016, les trois candidats finalement sélectionnés obtiendront une bourse de 100 000 euros à partager lors du prochain Biovision de Lyon.

Ce concours intervient dans une dynamique de rapprochement entre les deux Métropoles. En mars dernier, la vice-présidente de la Métropole en charge de l'innovation et du numérique, Karine Dognin-Sauze, s'est rendu à Boston pour entériner ce concours et initialiser d'autres projets. Par ailleurs, des partenariats universitaires entre Lyon et Boston existent déjà, comme celui de l'Université Lyon 3 et l'Université de Boston en Droit.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut