En 2022, le festival Entre Rhône et Saône avait réuni entre 40 et 50 000 visiteurs. © Olivier Chassignole – Ville de Lyon

Baignade, pique-nique… Le programme du festival "Entre Rhône et Saône" à Lyon

Le festival Entre Rhône et Saône arrive dans moins d'un mois à Lyon. Ce festival qui s'étalera sur trois jours mettra à l'honneur les deux cours d'eau de la ville, et promet aux Lyonnais un week-end bien rempli.

C'est à l'occasion de la présentation de la troisième édition du festival lyonnais Entre Rhône et Saône, que Grégory Doucet le maire de la ville, accompagné de son équipe, a présenté le déroulement de l'évènement. Au programme de ce week-end du 28 juin, une parade, des guinguettes, un pique-nique, des activités nautiques, sportives, musicales (plus de vingt-deux concerts proposés), et encore un large panel d'expériences. On peut également retrouver dans ce programme un grand nombre d'ateliers, de projections, ou encore de conférences.

Des musées gratuits pendant la durée du festival

Selon Grégory Doucet, "ce festival est créé avec et pour les Lyonnais, il se veut rassembleur et fédérateur". Il se félicite d'ailleurs du nombre de propositions apportées pour cet évènement, "nous avons reçu cent quatre-vingt dix propositions d'actions et d'activité cette année, cela représente énormément".

Parmi les grands temps forts du festival, on peut notamment noter le retour de la Mâchecroute, emblème de l'évènement, un spectacle sur l'eau, au départ de la passerelle Saint-Vincent, arrivée en aval de la passerelle Saint-Georges, ou encore une grande parade de la place des Terreaux jusqu'aux Berges de la Guillotière.

La baignade dans le Rhône, "sous réserve de tests"

Cette année, plusieurs nouveautés seront également au programme. Celle qui interroge le plus depuis son annonce, la baignade dans le Rhône, prévue pour le dimanche. Pour le moment, rien n'est encore sûr, la Ville de Lyon indique dans un communiqué de presse que "cette baignade sera organisée sous réserve des test relatifs à la qualité de l'eau réalisés le jour-même". Le quota maximum pour cette baignade sera de cent personnes, "donc environ sept cent personnes dans la journée", selon Grégory Doucet.

Et ce n'est pas la seule nouveauté de cette troisième édition du festival. Cette année trois nouveaux sites ont été investis, la Confluence, La Guillotière, et l'Île Barbe, qui accueilleront tous des activités supplémentaires. Une grande randonnée est organisée le samedi 29 juin, elle reliera les trois lieux du festival, au départ de la Darse de Confluence le matin. En tout, deux cent personnes sont attendues lors de cette balade. Le Parc des Berges, le long du Rhône, va également être l'hôte d'activités durant ce week-end. Plusieurs concerts sont prévus, en particulier celui de l'artiste Folamour, qui a tenu à "remercier les Lyonnais d'avoir fait de lui qui il est et de l'avoir soutenu", dans une vidéo diffusée lors de cette conférence de presse.

Une dernière nouveauté, un grand moment de partage appelé "On dîne à la Guill'", l'occasion d'apporter son repas et de déguster en famille, entre amis, avec une restauration éco-responsable.

Grégory Doucet rappelle l'importance de la symbolique du festival, "Lyon ne serait pas ce qu’elle est sans la relation entretenue avec ces deux cours d’eaux depuis deux mille ans. Nous voulons que chaque Lyonnais et Lyonnaise puisse se l’approprier et reconnecter avec ces cours d’eau".

Le festival au service de l'écologie

Ces activités proposées ont toutes une partie pédagogique. "Nous avons à coeur la dimension scientifique, pédagogique", explique Audrey Hénocque, adjointe au maire de Lyon déléguée aux finances, à la commande publique, à la culture et aux grands évènements. Elle poursuit, "nous proposons beaucoup d'animations en lien avec la biodiversité et la nature pour redécouvrir la faune et la flore de nos deux cours d'eau lyonnais".

Grégory Doucet insiste sur le caractère respectueux de cet évènement, "les trois grandes thématiques de cette année sont : célébrer, découvrir, et protéger", "c'est l'occasion d'attirer l'attention sur la nécessité de préserver cette ressource de l'eau".

Le festival, qui atteint un budget total d'environ sept cent-cinquante mille euros, se tiendra sur trois jours, durant lesquels les musées de l'imprimerie et le Musée Gadagne seront gratuits, tout comme les entrées pour le festival, sur inscription dès cet après-midi sur le site internet de la ville de Lyon.

Laisser un commentaire

Suivez-nous
tiktok
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut