Baby et Nepal  © Justine Fragnon 05
© Justine Fragnon

Baby et Népal n'ont pas pu être approchés par la vétérinaire de Pinder

Baby et Nepal  © Justine Fragnon 06 ()

© Justine Gragnon

Pinder ne désarme pas. Bien que la préfecture ait refusé hier que des prélèvements soient effectués sur les éléphantes ce mardi, Sophie Edelstein et la vétérinaire du cirque se sont rendues au parc de la Tête d'Or. Elles souhaitaient néanmoins examiner les animaux. Le parc leur a refusé d'approcher Baby et Népal.

"Des tests sont essentiels pour prendre une décision, martèle la vétérinaire du cirque Florence Ollivet-Courtois (à droite sur la photo). Je ne pourrai pas les effectuer. C'est une aberration scientifique." Accompagnée de Sophie Edelstein, elle s'est rendue au parc de la Tête d'or cet après-midi, où elle espérait au moins pouvoir examiner les bêtes. Refus.

Des prélèvements devaient pourtant être effectués ce mardi, selon la volonté de la famille Edelstein, propriétaire des deux pachydermes. Mais on apprenait hier par un communiqué de presse, que le préfet refusait ces tests. Il prétend n'avoir découvert qu'hier cette initiative du cirque Pinder, et dénonce "un prélèvement dans la précipitation." D'autant plus que les bêtes ont été nourries hier soir, alors qu'il leur aurait fallu être à jeûn pour la prise de sang.

"Baby et Népal ont été nourries intentionnellement hier soir pour empêcher ce prélèvement", s'était aussitôt écrié le cirque par communiqué. Une thèse que confirme la vétérinaire du cirque : "J'ai prévenu la préfecture hier matin, explique-t-elle. Le préfet avait également été prévenu par le ministère de l'agriculture." "C'est de la mauvaise foi", résume Sophie Edelstein.

"On va les sauver. Même s'il faut y aller par la force"

Baby et Népal sont-elles vraiment atteintes de tuberculose ? C'est là le noeud du problème. "Les derniers tests datent de 2010, insiste Sophie Edelstein. Comment peut-on condamner des animaux sans davantage d'analyses ?" Il faudra faire vite, les bêtes pourront être euthanasiées à partir du 20 février, fin du dernier délai accordé par arrêté préfectoral. "Si Baby et Népal sont porteuses de la tuberculose, alors il faut fermer le parc entier !, fulmine Sophie Edelstein. Tout le monde à la même enseigne. Mais si les tests sont négatifs, on prend un camion et on les emmène."

La fille du PDG du cirque Pinder reste persuadée que ses éléphantes sont en parfaite santé : "Elles n'ont pas de symptômes, elles ne sont pas maigres, elles mangent. Elles n'agiraient pas ainsi si elles étaient bel et bien atteintes. Pourquoi nous empêcher de le prouver ?"

Baby et Nepal  © Justine Fragnon 05 ()

© Justine Fragnon

Derrière les grilles bloquant l'accès à l'enclos des pachydermes, la jurée d'« Incroyable Talent » ne mâche pas ses mots : "On va venir dans la nuit s'il faut, pour approcher les éléphantes, puisque la préfecture nous en empêche. On va les sauver, même s'il faut y aller par la force." A mots couverts, elle évoque sa crainte d'une machination : "J'ai peur qu'il arrive quelque chose aux éléphantes, dit-elle. Vous savez, il suffit d'une pomme, c'est facile. Ces gens, je les appelle les assassins." Dans l'urgence, elle en appelle à nouveau à la pitié du Président de la République : "François Hollande doit avoir du coeur. Je lui demande de gracier mes animaux."

------

> VIDEO : Ce que propose Sophie Edelstein

à lire également
Cérémonie militaire au parc de la Tête d'Or
Le lieutenant-colonel Cyrille Tachker a pris la place du colonel Laurent Kuntzmann à la tête du 7e RMAT ce matin lors d’une cérémonie militaire au parc de la Tête d’Or. Une cérémonie militaire se déroulait ce mercredi matin au parc de la Tête d’Or. Au garde-à-vous, les hommes du 7e RMAT assistaient à la passation […]
1 commentaire
  1. laho - 6 février 2013

    Monsieur le préfet ne lit pas la presse locale ? Dimanche à 10h, je savais, via mon journal, que la véto passerait Mardi !! Je ne comprends pas ce refus d'examiner les éléphants. Le véto, c'est pas Pierre, Paul ou Jacques. Elle connaît les risques et les précautions à prendre pour éviter une épidémie !! Et,à partir du moment où il existe une solution d'examens et éventuellement de soins à Lyon ou Ailleurs, pourquoi s'entêter à vouloir les tuer

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut