Manif des retraites sept 2013 © Tim douet_033
© Tim Douet

Auvergne-Rhône-Alpes : le nombre de retraités qui travaillent augmente

Selon l'Insee, le nombre de retraités qui travaillent a augmenté de 22 % entre 2010 et 2015. Des emplois majoritairement à temps partiel.

Au début de l'année 2015, en Auvergne-Rhône-Alpes, 34 400 personnes étaient retraitées tout en exerçant une activité professionnelle selon les résultats du recensement de la population (source). Selon l'Insee “cette situation se développe ces dernières années, les effectifs ayant progressé de 22 % depuis 2010, une augmentation plus rapide que celle de la population de même âge”. Si elle augmente, cette situation reste rare puisque seulement 1,9 % des 1,8 million de personnes qui se déclarent retraitées sont en emploi. Une valeur proche de la moyenne française.

Dans le détail, 8 % des retraités et préretraités de moins de 60 ans travaillent, 4 % entre 60 et 64 ans, puis cette proportion descend rapidement en dessous de 2 %. En 2015, l’âge moyen des retraités qui travaillent était de 65,6 ans. Celui-ci a nettement augmenté en 5 ans puisque les jeunes retraités ou préretraités occupant un emploi étant moins nombreux en 2015 qu’en 2010 (-28 % pour les moins de 60 ans) alors que les effectifs de ceux qui sont âgés de 65 à 75 ans ont fortement augmenté. “Ce vieillissement des retraités qui travaillent est plus rapide que celui de la population en général, conséquence des évolutions législatives en matière de retraite  : relèvement progressif de l’âge légal de départ à la retraite, allongement de la durée d’assurance nécessaire pour obtenir le taux plein...”, écrit l'Insee.

Travail durant la retraite est souvent synonyme de travail à temps partiel. Les retraités qui travaillent sont 71 % à exercer à temps partiel, un taux nettement plus élevé que pour l’ensemble des personnes en emploi, même à âge égal. Parmi les professions les plus couramment exercées par des retraités, outre les commerçants, artisans et professions libérales, on trouve les personnels de services aux particuliers (aide à domicile ou garde d’enfant essentiellement) et les chauffeurs.

à lire également
Hôtel de police © Tim Douet
Une vendeuse avait été agressée jeudi soir à la fermeture d’un bureau de tabac au Puy-en-Velay, en Haute-Loire. Le voleur avait récupéré près de 5 000 en liquide. Mais l’enquête policière a permis de montrer que la vendeuse était de mèche avec le voleur.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut