AULAS REPOND A TETE

Monsieur Tête ignore-t-il que l'on ne devient jamais champion en jouant contre son camp ?

3 – Monsieur l'adjoint est visiblement pour une France en forme de réduit contre les affreux clubs étrangers pourvus de grands moyens, et de stades modernes et confortables qu'aucune de nos municipalités ne peut s'offrir aujourd'hui. Et comme il récuse également les initiatives privées, qu'il déteste à l'évidence, il ne reste plus qu'à dépérir la bouche ouverte.

Et bien devant des théories économiques et financières aussi fantaisistes, les dirigeants de l'Olympique Lyonnais et leurs partenaires, soutenus par le public, ne se laisseront pas intimider ou détourner, par des polémiques de circonstances, de leur objectif : donner à Lyon un stade correspondant à son rang de métropole européenne.

Faire défiler vers le haut