velo-ville-xuoan
@ DR

Augmentation des vols de vélos : que faire ?

Les cambriolages de vélos sont en augmentation. Antivol, bicycode, cachette dans des lieux privés : quelles sont les astuces vraiment efficaces pour les éviter ?

Le vol de vélo est en telle recrudescence qu'il se banalise : 3 000 déclarations ont été enregistrées en 2014, parmi lesquelles plus de la moitié d'entre eux se sont produits dans des lieux privés - d'après les chiffres du Progrès. Florian en a fait les frais : ce Décinois a été cambriolé dans son garage en janvier dernier. "Mon vélo était attaché dans le box, qui était lui-même fermé. Les voleurs ont cassé la porte et ont embarqué le deux-roues... Je suis allé porter plainte, on a fait le nécessaire pour le retrouver, mais il n'y a eu aucune suite. Au poste de police, on m'a expliqué que les vols de vélos dans les garages étaient de plus en plus fréquents, et qu'il fallait donc mieux le garder chez soi, sur son balcon par exemple", se souvient-il.

Antivols en "U"

Pourtant, pas tout le monde n'a la place pour un deux-roues dans son appartement. Pour ces cyclistes, l'association Pignon sur rue a quelques astuces dans sa manche. Elle recommande tout d'abord de marquer son vélo, grâce au "bicycode". Cette plaque d'immatriculation, mise au point par la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB), permet de tracer le deux-roues par un numéro d'identification enregistré sur un fichier national. "Grâce au bicycode, le propriétaire peut prouver que le vélo était effectivement le sien. Le traçage lui offre, en plus, deux fois plus de chances de retrouver son bien. Aussi, le numéro d'identification peut s'avérer dissuasif pour le cambrioleur", explique Pignon sur rue, contactée par Lyon Capitale. L'association conseille également de bien accrocher son vélo, le cadre ainsi que la roue avant. Aussi, il vaut mieux privilégier les antivols en U. La FUB effectue d'ailleurs des tests de résistance sur les antivols présents sur le marché, afin de guider les cyclistes dans leur achat - les résultats sont consultables sur leur site Internet. Et si malgré tous ces conseils vous n'avez pas pu empêcher le vol de votre vélo, sachez que les pillages de trottinettes sont nettement moins répandus... A bon entendeur.

3 commentaires
  1. Kasneh - jeu 16 Juil 15 à 9 h 19

    'qu'il fallait donc mieux le garder chez soi, sur son balcon par exemple'....A bon lecteur !

  2. Kasneh - jeu 16 Juil 15 à 9 h 23

    Depuis longtemps, garder son vélo sur le balcon n'arrête pas les voleurs. Ceci d'expérience familiale...

  3. spacelex - jeu 16 Juil 15 à 10 h 11

    'Le vol de vélo est en telle recrudescence qu'il se banalise ' : NON ! Ras le bol de cette tolérance indexée sur le nombre. En quoi le fait qu'il y en ait plus, banaliserait le phénomène? C'est l'inverse : c'est scandaleux. Celle qui écrit cela , trouve légitime les trafics d'arme, de cannabis et d’héroïne qui se banalisent, les vols de voitures et les destruction par le feu de voitures en net augmentation? Il parait que les actes anti-sémites et homophobes sont aussi en augmentation. Autant de raison de se réjouir de telles banalisations ? J'en doute.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut