DR

Arnaque sur les ventes de matelas à Lyon

La préfecture alerte sur un système d'escroquerie sur la vente de matelas dans la région lyonnaise et à proximité. Des produits présentés comme peu cher mais dont le prix explose une fois le livrés chez les clients.

Quand la promotion se transforme en arnaque. La préfecture a repéré le manège de personnes vendant des matelas sur des marchés. Les matelas sont souvent exposés devant une camionettes avec des pancartes affichant des promotions intéressantes. Cerise sur le gâteau, les vendeurs proposent livraison et installation à domicile, avant même que le paiement ne soit effectué. C'est une fois l'installation faite, chez le client, que la relation commerciale se gâte. Le marchand réclame alors un prix supérieur à celui convenu au marché, prétextant une incompréhension : le prix affiché sur le marché serait en réalité le montant d’une réduction sur le prix réel. Dans sa grande mansuétude, le marchand propose alors une "facilité de paiement". Il demande plusieurs chèques sans ordre, dont l’encaissement doit être étalé dans le temps et remet en échange une facture avec des coordonnées bidons. Le vendeur encaisse les chèques dans la foulée et disparaît. Laissant en outre des matelas de piètre qualité derrière lui.

Délai de rétractation

La préfecture qui enquête sur cette pratique appelle les victimes de l'arnaque à la contacter par mail (ddpp@rhone.gouv.fr ) avec la copie des cheques en pièce jointe, en décrivant les faits et en indiquant ses coordonnées. En attendant de faire tomber la filière, elle conseille de comparer les offres et les caractéristiques des matelas et de ne pas se laisser abuser par des offres trop alléchantes. Il est recommandé de conclure la vente sur place. Dans le cas d'une livraison à domicile, le vendeur doit remettre "un contrat mentionnant les caractéristiques du produit ainsi que l’ensemble de vos droits", souligne la préfecture, qui rappelle le délai légal de rétractation de 14 jours. Le vendeur ne peut exiger aucun paiement avant un délai de 7 jours. Enfin le fait d’indiquer au dos des chèques des dates d’encaissement n’a aucune valeur.

à lire également
La vignette Crit'Air était obligatoire pour rouler à Lyon le 28 février. Pour ceux qui ne l'ont pas encore achetée et qui veulent le faire en prévision des futurs pics de pollution, attention aux arnaques en ligne. 
1 commentaire
  1. Abolition_de_la_monnaie - 13 janvier 2019

    "................avec la copie des cheques en pièce jointe,................... "
    La bonne blague,
    comme si les personnes âges qui sont victimes de ces arnaques, avaient les moyens/le réflex d'aller faire des photocopies ou des scannes des chèques avant de les donner !
    Les escrocs ont encore de beaux jours devant eux dans un système monétaire.
    .
    Le problème avec "les prix", c'est que ce n'est jamais un facteur de qualité sûr. Vous pouvez acheter cher de la merde, comme de la bonne qualité à un prix très raisonnable. Ce monde est une escroquerie quasi-permanente.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut