Bocuse_image-gauche

Après 60 ans sans interruption, Bocuse ferme un mois

Du (quasi) jamais vu. Le restaurant de Paul Bocuse  ne sera pas ouvert du 1er au 23 janvier 2019.

Depuis 1958 et le retour de Paul Bocuse à Collonges-au-Mont-d'Or, après un tour de France de douze ans dans les plus grandes maisons françaises (chez la "mère"Brazier, au col de la Luère, Pollionnay, au Lucas Carton à Paris, chez les frères Troisgros à Roanne et à La Pyramide de Fernand Point à Vienne), le restaurant est ouvert toute l'année. "Comme la Tour Eiffel" avait coutume de dire Monsieur Paul.

En 2019, L'Auberge du Pont de Collonges (trois étoiles depuis 1965) fermera du 1er janvier au 23 janvier. Soit 23 jours. Une première depuis 60 ans. Ou presque. Le restaurant avait fermé quatre semaines en 1985 pour des travaux en cuisine et deux semaines en 2016 pour les mêmes raisons. Soit une quarantaine de jours. En soixante ans, le restaurant de Paul Bocuse n'a donc fermé que six semaines.

En 2019, L'Auberge du Pont de Collonges fermera donc ses portes du 1er janvier au 23 janvier pour.... des travaux en cuisine (refonte totale, changement de piano et un embellissement de la salle du rez-de-chaussée). Balles neuves.

Le restaurant gastronomique rouvrira, dès le 24 janvier 2019 (juste à temps pour le Sirha, le plus grand salon mondial dédié à l'alimentation et ses 200 000 visiteurs), avec des espaces entièrement revisités. "Les deux secrets d’un succès : la qualité et la créativité" confiait Paul Bocuse. "C'est en ce sens que la brigade du restaurant Paul Bocuse a souhaité rendre hommage au Pape de la gastronomie" (décédé le 20 janvier 2018) explique la direction.

Capitaliser sur le passé tout en allant de l’avant, telles sont les directives données aux designers et complices de toujours, Alain et Dominique Vavro.

"Fidèles à l’esprit de Paul Bocuse, nous avons souhaité inscrire le restaurant dans plus de modernité, sans toutefois dénaturer la signature du lieu et de sa cuisine. Monsieur Paul savait mettre la tradition en mouvement."

Trois étoiles, Ouest Express, Lyon  : Jérôme Bocuse reprend la main

à lire également
peripherique
Dès lundi, le périphérique lyonnais passera à 70km/h. Dans un communiqué, ce mercredi, la Métropole de Lyon indique qu’un premier bilan de cette réduction de vitesse sera tiré à la fin de l’année 2019.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut