Agression avec une arme de poing rue Victor Hugo à Lyon

Un homme a sorti une arme de poing ce samedi, rue Victor Hugo. Il est activement recherché par la police.

Triste loi des séries pour la rue Victor Hugo. Une semaine après l'explosion qui a fait 13 blessés, un nouveau périmètre policier est en place sur cet axe commerçant, depuis 13 heures, ce samedi. "Un homme a sorti une arme de poing pour menacer un militant de Sidaction qui s'était adressé à lui", explique le cabinet du préfet à Lyon Capitale. L'homme a ensuite pris la fuite. Il est activement recherché par la police, qui a mis en place un périmètre de sécurité autour des lieux. On ne sait pas s'il s'agit d'une arme réelle ou factice. Les personnes qui se trouvaient dans la rue sont confinées dans les boutiques de la rue.

Déminage

"Ce n'est pas exactement au même endroit que l'explosion de la semaine dernière, mais à quelques numéros seulement", commente Jean-Yves Sécheresse, adjoint à la Sécurité de la Ville de LyonL'homme a été aperçu un peu plus tôt sortant d'une voiture. Une procédure de sécurité a donc été mise en place au vu des évènements de la semaine passée. Le véhicule a dû être déminé. Vérifications faite, il ne présentait aucun danger, toujours selon notre source préfectorale. Les services de police pu remonter l'identité de l'homme qui a sorti l'arme grâce à son véhicule. La rue a été réouverte vers 14h30.

Mise à jour 15h30 :

"Des policiers lourdement armés"

Sur place un important dispositif était en place. Entre les manifestations de Gilets jaunes et cette agression les camions de CRS sont nombreux place Bellecour. Les agents refusent de communiquer. "On est là pour les deux", glisse un officier, sibyllin. Pas de communication avec les commerçants non plus. "On a vu des policiers lourdement armés qui nous ont dit de baisser le rideau de fer et de nous réfugier au fond du magasin, mais ils ne nous ont pas expliqué pourquoi", raconte une vendeuse d'un magasin de chaussures rue Victor Hugo, qui a tenu porte close avec une cliente à l'intérieur pendant deux heures. "Entre la semaine dernière et aujourd'hui, ça commence à devenir lourd", souffle une autre quelques numéros plus loin.

1 commentaire
  1. JANUS - 2 juin 2019

    Bienvenu à OK Corral sur Lyon !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut