Cocaïne

Affaire « Air cocaïne » : les pilotes lyonnais et isérois acquittés en appel

Condamnés à six ans de prison en première instance, pour importation et tentative d’importation de cocaïne, Pascal Fauret et Bruno Odos ont finalement été acquittés lors de leur procès en appel. Pour les deux pilotes originaires de Lyon et d’Isère, cette décision marque la fin d’un parcours judiciaire de huit ans.

Huit ans après le début de leur parcours judiciaire, entamé en 2013 sur l’île de République dominicaine, les pilotes Pascal Fauret et Bruno Odos, sont finalement ressortis libres, ce jeudi 8 juillet, de la cour d’assises spéciale d’appel d’Aix-en-Provence, rapporte l’AFP. Condamnés à six ans de prison en première instance, en 2019, les deux hommes, aujourd’hui âgés de 61 et 60 ans, encouraient la même peine après les réquisitions de l’avocat général en début de semaine. 

Depuis leur arrestation dans les Caraïbes en mars 2013, après la découverte de près de 700 kilos de cocaïne dans l’avion de type Falcon qu’ils pilotaient, le Lyonnais et l’Isérois ont toujours affirmé leur innocence. Ce jeudi 8 juillet, les sept juges professionnels ont donc entendu la plaidoirie de leur avocat Me Vey, qui avait présenté ses clients comme deux professionnels piégés. 

Pour les autres accusés de ce procès, la cour d'appel a confirmé les condamnations prononcées en première instance. Les deux gérants de la compagnie d'aviation Pierre-Marc Dreyfus et Fabrice Alcaud ont ainsi été condamnés à six ans de prison et Ali Bouchareb, présenté par l’accusation comme le commanditaire du trafic de drogue, a été condamné à 18 ans de réclusion. Comme en première instance, son chauffeur, Michel Ristic, a été acquitté. La cour d’assises d’appel a prononcé une amende douanière de deux millions d’euros à régler par les trois accusés condamnés. 

Lire aussi : Affaire "Air cocaïne" : les pilotes lyonnais et isérois rejugés en appel

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut