MERCIER
© Tim Douet

A89 : Mercier critique les élus locaux

L'ex-président du Département est revenu sur le barreau A89/A6 voulu par l'Etat. "On n'a pas su faire une proposition unanime et claire et d'autres ont choisi pour nous (...) L'Etat a choisi ce qui était le moins cher", a-t-il expliqué.

Depuis lundi, les conseils politiques s'enchaînent, à la communauté urbaine, au Sytral au conseil général. A chaque fois, la même dénonciation du projet de l'Etat de raccorder l'A89 à l'A6, au niveau de Limonest. Michel Mercier, 1er vice-président du Département, a cependant pointé "l'incapacité à choisir" le bon tracé par les élus locaux. "On n'a pas su faire une proposition unanime et claire et d'autres ont choisi pour nous (...) L'Etat a choisi ce qui était le moins cher", a-t-il expliqué. Lui défendait un autre itinéraire de l'A89 entre Pont Tarrets (Bois- Oingt) et Villefranche.

Evoquant le tracé de l'hypothétique A45, l'ex-ministre a regrette que "deux autoroutes partent à 27 km l'une de l'autre et arrivent à 10 km l'une de l'autre".

Lire aussi : "Le Grand Lyon unanime contre le barreau entre l'A89 et l'A6"

1 commentaire
  1. Skipp - 21 décembre 2013

    'On n'a pas su faire une proposition unanime et claire et d'autres ont choisi pour nous'Pour quelle soit unanime il aurait fallu que la liaison A6/A89 passe nulle part tout en étant accessible de toute part. C'est le même problème à chaque fois.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut