120315-poubelles_4

À Villeurbanne, des agents assermentés pour verbaliser les infractions sur la collecte des déchets

Dans le cadre d’une expérimentation menée à Villeurbanne par la Métropole de Lyon, une vingtaine d’agents ont été assermentés pour rechercher et sanctionner les infractions au règlement encadrant la collecte des déchets ménagers. Une mesure qui vise à améliorer la qualité du tri et la collecte. 

Décidée à remettre de l’ordre dans la collecte des déchets dans la Métropole de Lyon, la collectivité vient de lancer une expérimentation sur la commune de Villeurbanne. Depuis le 20 janvier, une vingtaine d’agents assermentés sont désormais habilités pour faire respecter le règlement régissant la collecte des déchets ménagers et assimilés dans la Métropole de Lyon. 

Une nouvelle assermentation dont s’est félicitée la Ville de Villeurbanne, cela "constitue un véritable progrès qui améliorera le cadre de vie de toutes et tous, en premier lieu celui des malvoyants, des personnes en fauteuil roulant ou encore des parents avec poussette", fait valoir Laura Gandolfi adjointe au maire en charge de la Voirie, du cadre de vie et de la propreté. 

Des amendes de 35 à 175 euros

Désormais, les infractions dites "majeures", comme "des sacs poubelles jetés en vrac à proximité des points de collecte, des contenus de bacs gris et jaunes non conformes ou, pour certains professionnels, un dépassement du volume de déchets hebdomadaire autorisé", pourront donc être verbalisées détaille la Métropole de Lyon dans un communiqué.

Dans un premier temps, les contrevenants seront avertis par courrier ou directement sur le terrain s’ils sont en infraction et en cas de récidive ils pourront être verbalisés. Les amendes sont de l’ordre de 35 euros pour une personne physique et 175 euros pour une personne morale (bailleurs et syndic de copropriétés). 

Le reste de la Métropole de Lyon dans le viseur

Au-delà de faire place nette sur les points noirs identifiés par la Métropole, l’expérimentation vise aussi à "sensibiliser l’ensemble de la population à la question des déchets. Mieux trier ses déchets ménagers, respecter les règles de remplissage des bacs gris et des bacs jaunes et ainsi faciliter le travail des agents de la collecte", explique Isabelle Petiot, vice-présidente déléguée à la réduction des déchets. Après Villeurbanne, l’expérimentation pourrait être progressivement étendue à l’ensemble du territoire métropolitain.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut