Selon le collectif Rebellion, une trentaine de ses militants ont saboté deux stations services de l’agglomération lyonnaise. (Photo Twitter Extinction Rebellion Lyon)

À Lyon, des membres d’Extinction Rebellion s’en prennent à des stations services Total

Ce samedi matin, le groupe Extinction Rebellion a revendiqué le sabotage de deux stations-service du groupe Total Energies dans l’agglomération lyonnaise. Ils ont mis hors service des stations de paiement et enchaîné les pompes.

La branche lyonnaise du groupe d’activistes Extinction Rebellion a mené une action coup de poing dans l’agglomération de Lyon ce samedi 20 novembre. Sur ses réseaux sociaux, le collectif a revendiqué, ce matin, le sabotage de deux stations-service du groupe Total Energies par une trentaine de ses membres. 

Les activistes ont déployé des banderoles, collé des affiches, mis hors d’usage les bornes de paiement ou encore enchaîné les pompes dans un but, "rendre les stations inutilisables". Cette action s’inscrit dans une campagne plus large, menées au niveau international contre le groupe Total, depuis la Cop26 (la conférence sur les changements climatiques), et qui s’intitule "collapse total". 

"Faire s’effondrer Total"

Le collectif Extinction Rebellion souhaite dénoncer les "projets ecocidaires" menés, selon lui, par "la firme Total", qui, ainsi, "piétine les droits humains" en procédant à des "expropriations forcées", au "financement du coup d'état birman", à des "intimidations, menaces… […] dans des pays du Sud (Ouganda, Tanzanie)", poursuit le groupe sur Twitter. Ils se disent déterminés à "faire s’effondrer Total, pour éviter un effondrement Total". 

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut