étudiants
©JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

A Lyon comme ailleurs, la vie étudiante devient toujours plus chère

Selon l'étude menée par l'Unef, le syndicat étudiant, la vie étudiante coûtera 1,1 % de plus dès la rentrée prochaine en France. À Lyon, si les loyers progressent en moyenne de 0,6 % pour les petites surfaces, le prix des transports, lui, connaît une augmentation importante de l'ordre de 4,86 %.

23 commentaires
  1. SophieV - ven 14 Août 15 à 19 h 50

    Le vrai scandale à Lyon est le prix des abonnements TCL, qu'il s'agisse des étudiants ou des non étudiants. Je viens de payer l'abonnement lycéen de mon fils 200€, plus les deux filles étudiantes 2X300 € mensualisées sur mon compte. HONTEUX !

  2. Abolition_de_la_monnaie - sam 15 Août 15 à 2 h 45

    Dommage que beaucoup ne veulent pas entendre parler des transports en commun gratuits, vue que de toutes manières, suivant les dires de l'ancien responsable du Sytral 'Bernard Rivalta' de sinistre mémoire, les consommateurs ne payent que 30 % du prix réel ! En donnant la gestion à des citoyens rigoureux, on pourrait faire mieux avec moins.

  3. SophieV - sam 15 Août 15 à 10 h 01

    Surtout lorsque par ailleurs le Sytral dépense des fortunes dans 'la sécurité', des contrôleurs à très mauvaise image et réputation ( justifiée ), des matériels extrêmement coûteux en maintenance, plus la billeterie, les campagnes de pub et de com' stupides ...... on marche sur la tête ! Et on se demande vu les tarifs pourquoi les voyageurs fraudent ?

  4. cecile972 - sam 15 Août 15 à 19 h 55

    Les frais de transports chers à Lyon mais allez voir comment ça se passe ailleurs au lieu de toujours râler.Je suis native du 43 et dans nos campagnes vous avez beaucoup moins de services de transports si vous calculez le rapport qualité prix, j'ai vécu ensuite 2 ans à Clermont-Ferrand pour mes études, puis 11 ans et demi à Paris, sortez donc de vos microcosmes au lieu de toujours pleurer.Quant aux étudiants ils peuvent faire de très bonnes études aussi hors de Lyon, et il faut apprendre à vivre en fonction de ses moyens.Etudiante en 1990 nous n'avions pas d'allocation logement, pas de réduction d'impôts pour les parents et nous avons bien fait des études quand même, peu avaient des studios dans le temps nous étions beaucoup à avoir des chambres chez l'habitant, pas de voiture etc...

  5. Tx - sam 15 Août 15 à 22 h 51

    Merci CECIL972 ! Un peu de mesure, un peu de bon sens. Et les autres, toujours en train de geindre ! Si les gens savaient combien ça coute et combien ils payent, ils auraient la critique mesurée ! Le SYTRAL a vraiment le dos large ! Toujours ce plaisir à cracher dans la soupe ! Tjrs à parler sans savoir, toujours ce petit poujadisme de comptoir ! Allez voir ailleurs ! Et dites vous que vous avez de la chance, que c'est bien géré, que vous mangez du pain blanc ! Et si votre acidité de gros rouge qui tâche doit trouver une cible, pensez au gouverment qui a ratissé les dotations aux collectivités territoriales ! Et zieutez du côté du dézonage du pass navigo... vous saurez que vous, Français de Lille à Marseille et de Brest à Strasbourg, VOUS allez payer cette mesure avec vos impots !

  6. Abolition_de_la_monnaie - dim 16 Août 15 à 0 h 53

    @Tx. . pourquoi vous nous parlez de Paris et du pass Navigo ? De toute manière, depuis très très longtemps on sait bien que toute la france participe aux transports parisiens, où est la nouveauté ? . @cecile972 '............Les frais de transports chers à Lyon mais allez voir comment ça se passe ailleurs au lieu de toujours râler.............' . C'est reconnu qu'à Lyon on a parmi les tarifs les plus chers de France derrière Paris. Mais le mieux c'est de se déplacer à vélo, ça on ne fera jamais mieux pour le porte monnaie, la rapidité porte à porte, et la santé :o)

  7. SophieV - dim 16 Août 15 à 12 h 42

    On peut aussi se mettre au niveau du tiers monde tant qu'on y est ! ces raisonnements sont stupides, parce 'qu'ailleurs' c'est pas mieux, il faut accepter de se faire racketter ou accepter de vivre comme des rats ? surement pas ! Il faudrait choisir ses études en fonction de ses 'moyens' et non plus en fonction de ses compétences ? on va ou là ? ABSURDE ! Je paie des impôts, je paie des taxes et je paie 800€ d'abonnements TCL à l'année pour mes enfants, c'est trop.

  8. SophieV - dim 16 Août 15 à 12 h 50

    Tx travaille au conseil régional et fait du sport à Confluence en regardant les trams toujours à l'heure, les stéroïdes ça ravage les neurones.

  9. Bernard Blanc - dim 16 Août 15 à 13 h 56

    Abolition_de_la_monnaie excusez moi puisque vous êtes si intelligent pourquoi aucune grande ville dans le monde propose votre modèle ? La seule grande ville qui a essayé c'est Tallinn en Estonie (une agglomération 3x moins peuplée que Lyon) et ça n'a pas eu les effets escomptés puisqu'en un an la fréquentation n'a augmenté que de 1,2%, une broutille... L'exemple de Tallinn nous montre qu'il n'y a aucune corrélation entre gratuité et report modal vers les modes doux. http://www.terraeco.net/A-Tallinn-les-bus-gratuits-n-ont,53550.htmlAu contraire c'est dans les villes où l'usager paye le plus où il y a le plus de résultats. Les villes que l'on cite en exemple sont en Allemagne, en Scandinavie. Un ticket simple à Hambourg coûte 3,10€ et un ticket simple à Copenhague (24 DKK soit ~3,20€).

  10. Bernard Blanc - dim 16 Août 15 à 14 h 09

    SophieV 30€ par mois ce n'est après tout qu'1€ par jour. Et qu'avez vous de nos jours pour 1€ par jour ? Rien ou presque, dans certaines boulangeries on ne peut même pas acheter une baguette de pain. Alors si vous considèrez qu'1€ par jour par enfant c'est trop, c'est que vous ne devez pas beaucoup les aimer. Avec 1€ par jour votre enfant peut se déplacer sur un territoire de plus de 750km² aller dans tous les endroits stratégiques de l'agglomération y compris à partir du 31 août l'aéroport et la CCEL.

  11. Bernard Blanc - dim 16 Août 15 à 14 h 20

    Et encore quand je dis 1€ par jour c'est plutôt en ce qui concerne le pass campus 1€ par jour pendant 10 mois Cela correspond donc grosso modo à 0,80€ pour chaque jour de l'année et par enfant. Les réseaux de transports en commun français font parties des réseaux de transports en commun les plus subventionnés d'europe. Encore une fois je vous conseille de voyager, allez en Allemagne, en Scandinavie des pays qu'on ne peut pas considérer commes les chantres du libéralisme, vous verrez de suite la différence.

  12. Abolition_de_la_monnaie - dim 16 Août 15 à 16 h 49

    @ Bernard Blanc : . Dans le journal Terraeco que vous citez, journal de 'développement durable' (attendez, je vais vormir... voilà, c'est fait), vous n'avez aucune information sur le coût de l'essence, le coût du parking, la couverture du réseau de transport, la pub qui a été faite autour, etc, etc. Bref, vous focalisez sur une seule partie de l'article en oubliant le reste. . Ce que je sais, c'est qu'entre deux choix équivalents au coût moindre, l'humain choisit le moins cher. La voiture est un poison pour l'avenir de la race, il faut donc passer à autre chose. Mais encore une fois, le vélo, c'est mieux que le reste.

  13. Bernard Blanc - dim 16 Août 15 à 17 h 56

    Vous dites que la gratuité c'est merveilleux mais aucune ville grande ville au monde ne s'y est mise. Vous dites que le réseau lyonnais est l'un des plus chers de France mais vous omettez de dire que c'est aussi le réseau en dehors de Paris qui est le plus étendu, qui a de très loin l'offre de service la plus importante.A titre de comparaison le réseau TCL couvre un périmètre presque 3x plus important que la RTM (Marseille, Plan de cuques, Allauch, Septeme les vallons et c'est tout). A titre de comparaison : plus de 30 lignes de bus circulent au delà de 21h30 dans l'agglomération lyonnaise sans compter le tramway et le métro ; contre une dizaine à marseille qui plus est avec une régularité moindre. Je pourrai faire la même comparaison à un degré moindre avec Toulouse et Lille.

  14. Bernard Blanc - dim 16 Août 15 à 18 h 11

    Avec un coût inférieur d'1€ par jour aussi bien pour les étudiants que pour la majorité des travailleurs grâce la multiplication des PDE-PDA qui permet à un organisme de prendre en charge la moitié de l'abonnement d'un salarié ou d'un fonctionnaire), les TCL demeurent le moyen de transport métropolitain de très loin le plus compétitif Qu'avez vous dites moi pour 1€ par jour ? Même pas 40 minutes de parking ! Même pas un quotidien national ! Même pas à une baguette de pain ! Même pas à un pain au chocolat ! Le simple fait de démarrer votre voiture vous coûte déjà plus cher et ce quelque soit votre trajet. A ce prix vous bénéficiez illimité en tant qu'abonné d'un réseau de 750km² de 4h30 à 1h du matin. Je rétoque donc complétement vos arguments sur le prix.

  15. Abolition_de_la_monnaie - dim 16 Août 15 à 19 h 51

    @ Bernard Blanc : . Monsieur. La rentabilité d'un réseau de transport en commun s'appuie sur la densité de la population desservie. (plus il y a de km à faire, moins c'est rentable) Exemple Marseille : 3 543 h/km2 (wiki) - Lyon : 10 369 h/km2. Par conséquent, le Sytral s'en met plein les poches et notre réseau de transports en commun pourrait être largement gratuit, avec évidemment taxe d'entrée pour ceux qui polluent, (pollueurs payeurs) comme dans de plus en plus de villes. . Et pour le reste, encore une fois, le vélo, c'est mieux ! (le coût annuel est largement inférieur à 1 euro par jour !!!! Je dirais... 20 centimes quand on ne sait pas entretenir son vélo soi-même.)

  16. Bernard Blanc - dim 16 Août 15 à 22 h 01

    Si vous étiez proche des problèmatiques de transports en commun urbains, vous sauriez qu'on ne raisonne pas à l'échelon communal mais à l'échelon métropolitain. Marseille fait 250km² Lyon 49km² Marseille intègre en son sein des banlieues alors qu'à Lyon elles sont pour la plupart autonomes. Ce n'est donc pas cela qui justifie la différence de l'offre kilométrique entre nos 2 villes.Gratuit mais il n'y a rien de gratuit. Il faut payer le personnel, acheter/renouveller le matériel. La billetterie c'est 220 millions d'euros de recettes annuelles et le niveau global de recettes permet tout juste de faire le strict minimum. Faites 220 millions € / 560 000 x 0,67 (foyers fiscaux imposables dans le GL), vous obtiendrez la charge d'impot supplémentaire par foyer fiscal imposable soit ~600€

  17. Bernard Blanc - dim 16 Août 15 à 22 h 19

    Qui serait prêt à prendre cette décision alors qu'on est déjà l'un des pays qui subventionne le plus les transports en commun ? Il est normal que quelqu'un qui utilise le service paye quelquechose. Et je considère qu'0,80€ par jour même pour des étudiants ce n'est pas très cher compte tenu du service offert. Climatisé l'été (excepté le métro mais ça va venir en tout cas pour la ligne B), chauffé l'hiver. A l'abri quand il pleut et quand il vante. Pas de problème de maintenance et d'assurance, pas de renouvellement. Alors c'est vrai on est passé en 5 ans de 0,70€ à 0,80€ par jour, le réseau en 5 ans s'est considérablement agrandi, pas une année sans extension du périmètre et/ou prolongement. Veux tu connaître l'augmentation sur les 5 dernières années des quotidiens (régionaux/nationaux) ?

  18. Abolition_de_la_monnaie - lun 17 Août 15 à 2 h 43

    @ Bernard Blanc . Faute de chiffres accessibles, cette discussion ne mène à rien. Exemple, vous dites qu'il faut trouver 220 millions supplémentaires pour remplacer les recettes de billetterie, mais sur les 410 millions d'exploitation des réseaux, combien vont au personnel roulant ? Aucun détail. Autre exemple, en 2015 toujours pour l'exploitation des réseaux, 772 M€ hors taxes en section d’exploitation ! Détails ? Aucun. En conclusion : vous pourrez toujours faire des pieds et des mains avec les chiffres, on peut leur faire dire n'importe quoi. Quand ça vous arrange, le coût pour l'usager n'est pas élevé, et quand ça vous arrange, le coût pour le contribuable est trop élevé. . Pour rappel : chaque foyer fiscal paye déjà 391 Euros/ans pr les TC sans avoir le droit de s'en servir librement

  19. Bernard Blanc - lun 17 Août 15 à 11 h 06

    'Chaque foyer paye quelquechose sans avoir le droit de s'en servir librement' Comme dans n'importe quelle ville au monde puisque aucune ville ne propose la gratuité et encore à Lyon le curseur est placé de tel sorte que le contribuable personne physique ne payera jamais plus que l'usager. La subvention de la métropole = 150M€ la billetterie = 220M€ A titre de comparaison pour vous donner un ordre de grandeur la subvention par la ville de Vienne (Autriche) aux transports communs est supérieure à 700M€ https://jsegalavienne.wordpress.com/2011/06/14/quelques-remarques-sur-le-budget-de-la-ville-de-vienne/ Les recettes de billetteries autour de 450M€ (474M€ en 2013) http://www.wienerstadtwerke.at/media/files/2014/wiener%20stadtwerke%20annual%20report%202013_126300.pdf

  20. Abolition_de_la_monnaie - lun 17 Août 15 à 13 h 29

    '..............'Chaque foyer paye 391 euros sans avoir le droit de se servir librement des transports en commun à Lyon' Comme dans n'importe quelle ville au monde puisque aucune ville ne propose la gratuité..............' . Ceci pour contrer votre propagande : . https://fr.wikipedia.org/wiki/Gratuit%C3%A9_des_transports_en_commun#Liste_des_villes_ayant_mis_en_place_la_gratuit.C3.A9 . Je ne comprends pas votre intérêt à vouloir délibérément vivre dans une ville polluée par des matières cancérigènes (résidus du pétrole), par le bruit, par l'insécurité routière, etc.

  21. Bernard Blanc - lun 17 Août 15 à 15 h 02

    Mais quelle propagande ? J'ai bien dit plus haut que la plus grande ville au monde a proposé la gratuité était Tallinn (Estonie) mais son agglomération étant 3x plus petite que celle de Lyon, la comparaison est nulle et non avenue. Le réseau n'est pas le même, les investissements ne sont pas les mêmes. Je rajouterai que Tallinn étant ville capitale, elle doit être surement fortement subventionnée par l'état, ce qui n'est pas le cas de Lyon où 98% des financements proviennent de ressources métropolitaines. Je signe et je confirme donc qu'il n'y a aucune ville dans le monde de la taille de Lyon qui a mis en place la gratuité, il y en a pourtant des centaines avec l'émergence des villes chinoises et des villes indiennes. Au lieu de faire de la démagogie posez vous donc les bonnes questions !

  22. Abolition_de_la_monnaie - lun 17 Août 15 à 15 h 57

    Vous avez dit précédemment dans la page 2 des commentaires que 'la gratuité des transports en commun n'existait pas'. Elle existe, avec des agglomérations qui ont beaucoup moins de ressources que la Métropole Lyonnaise et beaucoup moins de densité. 391 Euros d'impôts par an et par foyer fiscal, pour ne pas pouvoir utiliser librement un service de transport, c'est rude. . Quant aux bonnes questions, peut-être devriez-vous vous poser la question de la pollution automobile et des moyens pour ne plus avoir des rues lyonnaises polluées, bruyantes, etc. (Bus y compris)

  23. Bernard Blanc - lun 17 Août 15 à 17 h 33

    J'ai dit que la gratuité n'existait pas dans le sens qu'il y a toujours un payeur en dernier ressort en l'occurence le contribuable. Les villes qui ne font pas payer l'usager sont des villes où la billetterie est négligeable et/ou qui n'ont pas de gros investissements à supporter. Ce qui n'est pas le cas et ne sera jamais le cas de l'agglo lyonnaise.Comme je l'ai dit plus haut à Lyon la billetterie représente 220 millions d'euros soit vous étranglez les entreprises ce qui ne pourra se faire à l'heure actuelle que de façon limiter (Le versement transport sera en janvier 2016 à 1,85% le plafond est à 2%) soit vous étranglez chose plus probable les contribuables lyonnais..La répartion à Lyon me semble équitable. 40% pour les entreprises 35% pour les usagers 20% pour les contribuables pp.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut