Afev Logo

Un débat pour la 7e Journée du refus de l’échec scolaire

L’Association de la fondation étudiante pour la ville (Afev) organise ce mercredi la 7e Journée nationale du refus de l’échec scolaire. À Lyon, un débat aura lieu cet après-midi à la mairie du 7e arrondissement.

Depuis 2008, l’Afev organise chaque année une Journée nationale du refus de l’échec scolaire. Pour cette 7e édition, des manifestations sont prévues dans toutes la France autour du thème des inégalités face à la réussite éducative.

À Lyon, un débat aura lieu à la mairie du 7e arrondissement ce mercredi à partir de 14h30, en présence de Sven Grillet, sociologue, de Thierry Broux, directeur de l’école Jules-Guesde à Villeurbanne et de Chantal Bouchardon, vice-présidente de l’Association nationale des acteurs de la réussite éducative.

Anne Brugnera, adjointe à l’éducation à la Ville de Lyon, prononcera le discours de clôture.

Cet échange est ouvert au public, dans la limite des places disponibles.

à lire également
En 54 jours de confinement, les adolescents ont dû s’adapter à l’école à distance, à la promiscuité familiale et à l’éloignement d’avec leurs copains. Aujourd’hui, malgré le déconfinement, la période reste incertaine et ils vont devoir attendre encore un peu pour retrouver leurs petites habitudes. Comment les aider à retourner dans la vraie vie, tout en respectant les consignes de sécurité sanitaire ? Comment peuvent-ils gérer au mieux la frustration de cette liberté surveillée ?
2 commentaires
  1. stivostine69 - 24 septembre 2014

    Encore des gens qui se nourrissent de ce qu'ils font semblant de dénoncer.Ces gens se foutent royalement de l'échec scolaire des plus pauvres, ils organisent minutieusement la reproduction sociale des élites, et pour bien cadenasser le système ils tiennent ce genre d'association.

  2. Daysleeper - 18 novembre 2014

    Ceux qui ont de l'argent seront toujours avantagés, que ce soit pour la réussite scolaire et tout autre chose. Les classes populaires ne peuvent pas se permettre d'offrir des cours particuliers à leurs enfants par exemple, contrairement aux autres. Et lorsque la réduction d'impôt SAP disparaîtra, ce sera pire. Pour mon bac, j'avais pris des cours particuliers sur Omnicours.com et ça m'avait beaucoup aidé... malheureusement, beaucoup de gens ne peuvent pas.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut