Sylvie Goulard
© Tim Douet

Sylvie Goulard : “Aucun peuple n’est prisonnier de l’Union européenne”

Grand témoin des Journées de l’économie 2017, qui se sont imposées depuis dix ans comme la manifestation de référence en matière d’économie, l’ex-députée européenne Sylvie Goulard s’inquiète des conditions dans lesquelles se déroulent pour l’instant les négociations du Brexit.

"Il faut respecter la décision souveraine du peuple britannique, aucun peuple n'est prisonnier dans l'Union européenne", avertit Sylvie Goulard dans l'entretien vidéo à visionner ci-dessous. "Mais on a l'impression que les autorités britanniques ne savent pas gérer cette situation, en grande partie parce que le débat a été pipé. (…) On a largement menti aux Britanniques sur ce qui était faisable", ajoute-t-elle.

L'ancienne députée européenne (Modem) et éphémère ministre de la Défense, qui avait démissionné suite à l'affaire des attachés parlementaires du Modem, cherche actuellement une nouvelle activité et ne s'épanche pas sur sa situation personnelle : "Si vous m'aviez dit il y a un an qu'Emmanuel Macron serait élu, avec la ligne européenne qui est la sienne (…), j'aurais été extrêmement satisfaite, parce que rien n'était acquis il y a quelques mois. Mon destin personnel a beaucoup moins d'importance que l'orientation générale qui est prise par notre pays."

à lire également
Patrick Mignola qui avait bâti en 2015 un accord entre le Modem et Laurent Wauquiez a démissionné jeudi de son mandat de conseiller régional. Une démission qu'il justifie par leurs désaccords nationaux, mais qui n'est pour l'instant pas contagieuse. Les centristes font toujours partie de la majorité de Laurent Wauquiez.
1 commentaire
  1. FEFI - 9 novembre 2017

    Voilà une personne honnête et morale, pas comme B. Bonnell et son optimisation, et sa société au Delaware

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut