Sur les deux mineures recherchées : l’une avait été “déradicalisée”

Les deux mineures radicalisées de Haute-Savoie sont toujours recherchées par les services de police.

Jugées radicalisées, deux jeunes filles sont en fugue depuis vendredi soir et s’apprêteraient à tenter de rejoindre la Syrie. La mère d'Israé s'est confiée au Parisien. Ce n'est pas la première fois que sa fille tente de s'échapper pour rejoindre la Syrie. Deux ans plus tôt, à 13 ans, la jeune fille était récupérée par sa mère "in extremis" à la gare. Suite à cet épisode, la jeune fille avait intégré une procédure de "déradicalisation".

“Des propos pas corrects par rapport à la mécréance”

Pour sa mère, "on se sort pas facilement de cet engrenage". En témoigne la nouvelle fugue de sa fille, accompagnée par une autre mineure de 16 ans, elle aussi considérée comme radicalisée. D'une famille d'origine musulmane mais laïque, la mère d'Israé déplore que sa fille se soit "fait embobiner" : "Elle avait des propos pas corrects par rapport à la religion, à la mécréance".

Les deux adolescentes se sont échappées de leur lycée de la banlieue d'Annecy vendredi à 13 heures. Selon le parquet d'Annecy, elles avaient pour objectif de prendre un train pour Paris depuis Chambéry. Israé faisait déjà l'objet d'une interdiction de sortie du territoire, la même mesure a été prise pour Louisa, 16 ans.

Les personnes disposant d’informations susceptibles de permettre de les retrouver sont invitées à contacter la brigade de Meythet au 04.50.24.52.40. Un appel à témoin a également été diffusé sur les réseaux sociaux.

Faire défiler vers le haut