illustration eau
© tim douet

Restrictions d’eau dans le Rhône : quelles sanctions ?

En raison de la sécheresse qui touche l’ensemble du département du Rhône et la métropole de Lyon, le préfet a pris le 24 juillet un arrêté limitant la consommation d’eau pour les usages domestiques. Le non-respect de celui-ci peut vous valoir une amende de 1 500 euros.

Comme annoncé la semaine dernière, compte tenu de la période de sécheresse que traverse actuellement la région lyonnaise, le préfet du Rhône, Michel Delpuech, a décidé le 24 juillet d’établir des consignes strictes concernant la consommation d’eau des riverains. Interdit donc jusqu’à nouvel ordre d’arroser, de laver sa voiture ou encore de remplir sa piscine. De 8h à 20h, l’arrosage des jardins et des espaces verts, publics et privés, est proscrit. Cette interdiction s’étend sur l’ensemble de la journée dans les secteurs du Beaujolais, des monts du Lyonnais et dumassif du Pilat. Les habitants de l’agglomération lyonnaise ne devront pas non plus laver leurs véhicules hors des stations-service, ni remplir leur piscine, ni arroser les façades d’habitation ou les voies privées tant que cette vague de chaleur ne se sera pas estompée.

Des sanctions à la clé

Gare à ceux qui s’amuseraient à ne pas respecter à la lettre les consignes de la préfecture. En cas d’infraction, une amende pouvant aller jusqu’à 1 500 euros peut vous être adressée. De plus, cette dernière est cumulative et s’appliquera à chaque type d’infraction constatée. Afin de faire cesser les prélèvements d’eau systématiques de certains riverains, le préfet peut également prendre des sanctions administratives. En cas de récidive, l’amende peut être portée jusqu’à 3 000 euros.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut