Barbarin
© Tim Douet

Remariés : le débat “n’est pas terminé” pour Mgr Barbarin

Alors que le synode sur la famille s’est achevé le 19 octobre à Rome, l’archevêque de Lyon, Mgr Barbarin, est revenu sur l’interdiction de communion pour les divorcés remariés. Dans les pages du Progrès, le cardinal a annoncé que le débat “n’était pas terminé”.

Interrogé par Le Progrès, Mgr Barbarin s'est exprimé sur l'une des pratiques catholiques remises en question : l'interdiction pour les divorcés remariés de communier et de consommer l'hostie lors des célébrations religieuses. L'archevêque de Lyon a renvoyé la décision au prochain synode, prévu pour l'année prochaine. S'il n'a pas pris ouvertement position, le cardinal a réaffirmé l'importance du premier mariage : "Aux yeux du Seigneur et donc de l'Eglise, le premier mariage demeure."

Mgr Barbarin a néanmoins déclaré comprendre la détresse de certains pratiquants touchés par cette interdiction, du fait de l'importance essentielle du pain eucharistique pour les chrétiens : "Il faut écouter cette souffrance. L'important est que tous se sachent aimés de Dieu." Le primat des Gaules a ensuite souhaité que chacun assume la responsabilité de ses actes tant que Rome n'aura pas clos la question des divorcés remariés : "Ce que Dieu et l'Eglise leur demandent, ils le savent. Une voie reste à trouver."

à lire également
De Napoléon à Mitterrand, de Victor Hugo à Einstein ou de Van Gogh à Mère Teresa, l’ancienne journaliste lyonnaise Christine Goguet dévoile une facette méconnue de treize personnalités historiques : celle de leur rapport à Dieu. Et si au fond, l’action des grands hommes avait été influencée, de manière plus déterminante qu’il n’y paraît, par leur […]
Faire défiler vers le haut