Qualité de l’air : pollution à l’ozone dans le Beaujolais

Le seuil d’information à la pollution à l’ozone a été dépassé dans la zone des coteaux.

À chaque saison sa pollution : si l’hiver les particules fines saturent l’air de la région, l’été c’est l’ozone qui entre en scène. Depuis le 17 juillet, le seuil d’information a été dépassé dans la zone des coteaux, une région qui s’étend au nord et à l’ouest de l’agglomération lyonnaise et qui englobe le Beaujolais.

"Avec le retour de conditions météorologiques anticycloniques depuis mardi, les concentrations d’ozone repartent à la hausse", explique Air Rhône-Alpes, l’organisme chargé de la surveillance de la qualité de l’air dans la région qui précise que "ces conditions sont propices à un vent faible d’est/sud-est qui occasionne une hausse plus marquée des concentrations d’ozone sur le nord-ouest du département du Rhône".

En effet, ce secteur se retrouve sous le panache de polluants émis sur l’agglomération lyonnaise, notamment par le trafic routier et certaines industries. Toutefois, le vent du sud qui devrait souffler de manière un peu plus soutenue ce vendredi pourrait favoriser la dispersion des polluants.

1 commentaire
  1. bruitdevert - 20 juillet 2014

    Phénomène connu en région parisienne où le vent venant de l'océan (donc de l'ouest) pousse la pollution à l'est. Conséquence ; plus de pollution sur la forêt de Fontainebleau que sur Paris intra muros. La pollution n'a pas de frontière et il faut donc que nous nous sentions tous responsables et solidaires en limitant nos déplacement en voitures.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut