Double Hollande

Présidence Hollande : ce qu’on peut attendre

PROGRAMME – Quelle école pour vos enfants ? Quels instruments de lutte contre le chômage ? Vos impôts vont-ils augmenter ? À quelles coupes budgétaires doit-on s’attendre ? Comment redresser l’économie française ? Que devient le modèle social français ? Et le modèle culturel ? Lyon Capitale le mensuel présente le projet du nouveau président. Extrait.

Outre le texte du programme de François Hollande, nous avons consulté deux experts : Bruno Julliard, spécialiste du PS en matière d’éducation, et Pierre-Alain Muet, député PS spécialiste des affaires de fiscalité.

---------------------------------

1. Quelle école pour vos enfants ?

Dès son entrée en campagne, François Hollande a fait de l’éducation sa priorité. L’école primaire devrait être favorisée, avec l’objectif de réduire le nombre d’élèves entrant en 6e sans maîtriser les fondamentaux. .

Ce qui changera à l’école primaire

Bruno Julliard (PS) : “Parce que l’école est notre priorité, une partie conséquente des 60 000 postes que nous créerons sera affectée au primaire. Nous dédoublerons ainsi des classes pour l’apprentissage de la lecture. Nous ferons en sorte d’avoir des maîtres sans classe pour instaurer un suivi individualisé des élèves. Le rythme scolaire changera aussi, avec le passage à la semaine de 4 jours et demi. L’allongement de l’année scolaire sera négocié après l’élection avec les professeurs.”

Ce qui changera au collège

B. Julliard : “Nous sommes favorables au maintien du collège unique. Les pays qui ont les meilleurs résultats sont ceux qui ont le temps de scolarité commune le plus long. Nous lancerons des options qui permettront une découverte du monde du travail, mais il n’y aura pas d’orientation précoce. L’apprentissage dès 14 ans s’assimile à une démission de l’Éducation nationale.”

Ce qui changera au lycée

B. Julliard : “Nous changerons surtout le lycée professionnel, en revenant pour les élèves en difficulté au bac pro en quatre ans au lieu de trois. Cette mesure ne passera pas par le redoublement mais par des rythmes adaptés.”

Ce qui changera à l’université

B. Julliard : “Nous aménagerons la réforme de l’autonomie des universités (LRU) pour augmenter les contre-pouvoirs aux présidents de faculté. Nous mettrons des moyens sur le premier cycle, pour lutter contre l’échec et une spécialisation trop précoce. Nous créerons aussi plus de places dans les filières courtes, comme les BTS ou les IUT, qui seront prioritairement ou- vertes aux bacs technologiques ou professionnels.”

----------------------------

La suite de cette analyse est à lire dans Lyon Capitale le mensuel n° 711, en vente en kiosque jusqu’au 24 mai et dans notre boutique en ligne.

à lire également
Dessin © Isacile
Nombreux sont les élèves à considérer les maths comme leur bête noire. Ce phénomène apparaît généralement au collège, avec les débuts de l’abstraction. Pensant être nuls, ils se braquent. Les devoirs sont bâclés ou faits dans la douleur, les évaluations se transforment en cauchemar et les cours en corvée. Pourquoi les maths cristallisent-elles autant de sentiments négatifs ? Comment réconcilier son ado avec les maths ?
3 commentaires
  1. Amaury Rubio - 2 mai 2012

    Il aurait été intéressant que les 4 'experts' ne proviennent ni du PS ni de l'UMP. Les autres partis aussi disposent d'experts. La plupart des élu-e-s EELV proviennent de la société civile, des associations, bref ils/elles disposent d'une expertise du terrain... Non au bipartisme.

  2. jerome manin - 3 mai 2012

    Sarkozy a permis les dérives du Régime Collomb, on attend de Hollande un changement.

  3. JC - 4 mai 2012

    J'entends parfois des adultes parler de l'école comme d'un endroit néfaste où les enfants ne devraient pas aimer aller, j'en entends même sous-entendre qu'on y envoie les enfants pour les punir ou qui les menacent de les y envoyer pour motif de les ennuyer. Peut-on être si bête? Oui, apparemment. C'est cet état d'esprit dès la petite enfance qui, selon moi, pousse des gamins à détester l'école, l'éducation et la culture, au risque d'entraîner certains de leurs camarades.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut