Plans de la centrale nucléaire de St Alban volés, l’enquête piétine

Plusieurs plans de la centrale nucléaire de Saint-Alban/Saint-Maurice ont été volés dans la nuit du 14 mars dernier et les enquêteurs ne savent toujours pas ce qu’il en est advenu.

C’est une information du Dauphiné libéré : il y a un mois environ, dans la nuit du 14 au 15 mars, un ordinateur portable contenant des plans de la centrale nucléaire de Saint-Alban (Isère), à 50 km de Lyon, ainsi qu’un appareil photo ont été dérobés dans les locaux mêmes du site. Les faits ont été tenus secrets jusqu’à ce jour.

La disparition a été constatée en fin de matinée le 15 mars par un sous-traitant qui avait laissé le matériel volé sur un bureau dans un bâtiment réservé aux intervenants extérieurs. Une enquête a immédiatement été ouverte par la brigade de recherches de Vienne. Malgré un important dispositif, aucun élément n’a été découvert à ce jour.

Faire défiler vers le haut