Lyon : plus qu’un mois pour s’inscrire sur les listes électorales

Ce mercredi 30 novembre, il ne vous reste plus qu’un mois pour vous inscrire sur les listes électorales, afin de voter aux élections présidentielle et législatives en 2017.

Pour tous ceux qui veulent participer aux élections présidentielle et législatives de 2017, il faut être inscrit sur les listes électorales au plus tard le 31 décembre 2016. Si ce n'est pas le cas et que vous résidez à Lyon, 3 solutions s'offrent à vous :

  • Remplir directement le formulaire en ligne sur www.lyon.fr (rubrique Démarches/ Elections)
  • Se rendre au guichet de la mairie de son arrondissement avec les pièces exigées
  • Envoyer par courrier, à sa mairie d’arrondissement, le formulaire d’inscription ainsi qu’une pièce d’identité et un justificatif de domicile de moins de 3 mois. Attention, ce dossier doit être arrivé au plus tard le 31 décembre en mairie d’arrondissement.

"Tout changement de situation (nouvelle adresse ou modification relative à l’état civil) doit être signalé en mairie avant le 31 décembre. Selon les cas, il faudra procéder à une réinscription ou à une simple mise à jour de la situation de l’électeur", explique la ville de Lyon. Votre carte d'électeur vous sera envoyée courant mars 2017.

Si vous voulez vérifier votre inscription ou connaître votre bureau de vote, vous pouvez consulter le site www.lyon.fr ou vous rendre dans votre mairie d’arrondissement.

à lire également
Jean-Marie Girier (au premier plan) arrivant à l’Elysée avec Arnaud Leroy, Sibeth Ndiaye, Benjamin Griveaux, Richard Ferrand et Julien Denormandie, le 14 mai 2017 © Stéphane de Sakutin / AFP
Ce n’est finalement pas sur les ristournes d’Olivier Ginon à En Marche que la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron se judiciarise, mais sur une affaire lyonnaise. L’opposition LR suspecte les collectivités présidées par Gérard Collomb d’avoir apporté un soutien illégal au futur président de la République pendant la campagne électorale. La justice veut désormais savoir si ces activités, exercées dans ce qui est habituellement un angle mort de la Commission des comptes de campagne et des magistrats, sont répréhensibles.
Faire défiler vers le haut