Lyon : les occupants d’un immeuble expulsés par la police

Sur décision préfectorale, des occupants ont été évacués d’un immeuble rue Cazeneuve, hier vers 17h. Les expulsés souhaitaient défendre le droit au logement, et avaient participé à la manifestation de samedi.

Un collectif de précaires, étudiants et familles a été expulsé de l'immeuble qu'il occupait, hier en fin d'après-midi. D'après le Grand Lyon, une cinquantaine de policiers sont intervenus, sur décision préfectorale, dans le 8e arrondissement afin de procéder à l'expulsion. Selon Le Progrès, deux personnes ont été placées en garde à vue à l'issue de cette opération.

D'après la préfecture du Rhône, les occupants avaient réquisitionné les lieux depuis la manifestation de samedi, et ont été expulsés selon le principe de flagrance, dans le délai légal de 48 heures. Une version contestée par le collectif, qui assure occuper les lieux depuis le 10 novembre. Passé le délai de 48 heures, une décision de justice est nécessaire pour procéder à une expulsion.

L'immeuble d'environ trente-cinq habitations, situé rue Cazeneuve, n'était pas habité depuis trois ans. Auparavant, il servait à loger des professeurs de l'Education nationale.

à lire également
Depuis 1989, la Métropole de Lyon (anciennement Courly et Grand Lyon) disposait d'un appartement dans le très chic 7e arrondissement de Paris. La Métropole de Lyon louait ce lieu 233 000 euros par an. Ce bail a été résilié.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut