étudiants
©JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Lyon cumule l’augmentation des loyers et du transport des étudiants

L’Unef a publié son enquête sur le coût de la vie étudiante et constate une augmentation de 1,23 % pour la rentrée 2016. En cause, notamment, les prix des loyers et des transports en commun. Lyon fait partie des six villes de France qui cumulent les deux augmentations.

Un peu moins de 70 000 étudiants doivent trouver un logement afin de poursuivre leurs études supérieures à Lyon. Et, quelques semaines avant la rentrée 2016, c'est déjà la course aux meilleurs prix. En moyenne, le logement représente 55 % du budget d'un étudiant. Et, tandis que le loyer mensuel moyen à Lyon était de 500 euros en 2015, l'Unef relève qu'il se situe désormais à 508 euros en cette rentrée 2016, soit une augmentation de 1,6 %.

En parallèle, les tarifs des transports en commun pour les étudiants augmentent également, en particulier à Lyon : c'est la deuxième ville, après Bordeaux, où l'augmentation est la plus forte. En passant de 302 à 308 euros, l'abonnement annuel TCL pour les étudiants augmente de 2,65 %. Lyon reste d'ailleurs la cinquième ville de France où les tarifs étudiants pour les transports sont les plus chers.

Une victoire pour l’Unef : les tarifs obligatoires sont gelés pour la rentrée

Si l'association déplore que le montant maximum des bourses étudiantes mensuelles soit en dessous du seuil de pauvreté (555 euros), c'est la première fois que la totalité des tarifs obligatoires sont gelés. En 1969, le prix des tickets de restauration à l'université n'avait pas augmenté, il s'agissait de la dernière fois avant cette année. De la même manière, les frais d'inscription et les prix de la sécurité sociale et de la médecine préventive étudiante resteront les mêmes que l'année dernière. En dix ans, les tickets de restauration avaient augmenté de 18 %, les frais d’inscription de 13,5 % et la sécurité sociale étudiante de 15 %.

à lire également
Dessin rubrique Education 793 © Isacile
Votre enfant a changé de comportement, il se met à dire des gros mots, multiplie les bêtises, devient agressif avec vous, néglige son travail scolaire… Il est peut-être sous l’emprise d’un copain ou d’une copine et se laisse influencer jusque dans ses moindres faits et gestes. Peut-on prévenir ce genre de situation et comment réagir ?
1 commentaire
  1. Old school - 16 août 2016

    Société Générale, bénéfices 2015 environ 1 Milliard (par trimestre) BNP 6,7 Milliards seulement AXA environ 5 Milliards (Reuters)

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut