beaux arts
© Tim Douet

Les Beaux-arts de Lyon en faveur de l’égalité des chances

Avant d’intégrer une école supérieure d’art, le passage par la case “classe préparatoire” est presque devenu la norme. Pour faire face à la multiplication des formations privées et payantes, l’école des beaux-arts de Lyon augmente son effectif pour permettre à chacun d’envisager une formation dans l’art.

Dès la rentrée 2016, la classe préparatoire de l'école des beaux-arts de Lyon double son effectif. Par l'accueil de 60 étudiants, notamment boursiers, elle deviendra la plus importante classe préparatoire publique aux écoles supérieures d'art de France.

Créée en 1996, cette classe préparatoire fête ses 10 ans en 2016, une belle occasion pour augmenter l'effectif et les locaux de l'école. En plein cœur du quartier Saint-Jean, 1 200 m2 supplémentaires pourront permettre aux étudiants sélectionnés de trouver leur voie parmi les différents cursus : beaux-arts, arts appliqués, architecture ou design.

à lire également
Les enfants de l'école Paul Painlevé pendant les activités
L’heure est à la stabilité après un mandat rendu chaotique par les changements de rythmes scolaires. Le travail à venir porte désormais sur le contenu des temps périscolaires. La campagne se menant sur les thématiques environnementales, une course à celui qui propose le plus de bio dans les cantines s’est ouverte.
Faire défiler vers le haut