Grand Stade : paysans et moutons s’invitent au Grand Lyon

Un groupe de représentants de la Confédération paysanne et quelques moutons ont fait irruption dans le hall du bâtiment de la communauté urbaine de Lyon, ce mercredi, un peu avant midi.

Une vingtaine de paysans, trois moutons et un peu de paille sont entrés au Grand Lyon ce mercredi en fin de matinée. Une action menée par la Confédération paysanne, qui proteste contre le tracé choisi pour les accès au Grand Stade et exige que les travaux soient immédiatement suspendus.

En effet, la solution choisie a entraîné l'expropriation de l'agriculteur Philippe Layat qui se retrouve amputé d'une partie de ses terres.

Les représentants de la Confédération paysanne ont réclamé un entretien avec Gérard Collomb. En vain, celui-ci est à Paris. Devant leur refus de quitter les lieux, ils ont été délogés par les forces de l'ordre peu avant 14h.

3 commentaires
  1. Collombitude - mer 1 Oct 14 à 16 h 47

    Les paysans ne comprennent pas que l'avenir de l'humanité ,c'est le foot, pas la terre! Et nos hypocrites d'élus nous font ensuite de grandes logorrhées sur le développement durable en nous donnant des leçons, cette classe politique a conduit la France là où elle est en est: en pleine décadence!

  2. capitaine papy - jeu 2 Oct 14 à 8 h 10

    Y'a surtout un certain Etienne Tête qui utilise des marionnettes pour nourrir son combat politique anti-Collomb. Philippe Layat sait-il qu'il est manipulé par les politiques? A terme c'est lui qui en paiera les conséquences. Les accès au stade se feront quoi qu'ils fassent et ce n'est pas une confédération paysanne de qq personnes qui va y faire grand chose.

  3. Sophie_Lyon - jeu 2 Oct 14 à 9 h 40

    Quel argument ! avec un raisonnement pareil, c'est la porte ouverte à toutes les décisions arbitraires, votre propre expulsion, qui sait ? au nom de l'intérêt du foot ou d'autre chose... Bien sûr que quelques personnes peuvent éveiller un sursaut citoyen, et heureusement ! ; ce stade résulte de décisions prises dans des arrières cuisines politiques, dès le départ cet échaffaudage est bancal. Aulas land est en plein marasme et la facture reviendra aux contribuables du Grand Lyon, ça c'est sûr !

  4. bruitdevert - jeu 2 Oct 14 à 11 h 23

    @capitaine papy. Vous prêtez à Etienne TETE beaucoup de pouvoir. Je vous rappelle que son courage politique bien rare l'a conduit à perdre son poste d'adjoint municipal sous le dernier mandat lorsqu'il a dénoncé le projet de l'OL LAND. Mais vos propos démontrent que les moutons ne sont pas seulement les animaux dans les prés et exceptionnellement en visite au Grand Lyon, ils sont à pas mal d'autres endroits.... Un dossier radio complet réalisé par Arte : http://bruitdevert.fr/extrait-radio/

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut