Grand Stade - Aulas : “Ceux qui n’évoluent pas vont mourir”

Le chantier du Grand Stade avance vite du côté de Décines. La nouvelle enceinte de l’OL, dotée de 58 000 places, est prévue pour la fin de l’année 2015. Interrogé dans les colonnes de France Football, Jean-Michel Aulas a répété toute la confiance qu’il place dans l’avenir du club.

Selon son président, le choix de l'OL, seul club en France à financer son stade à 100 %, portera ses fruits rapidement et à long terme.

"Si je suis convaincu que l’OL va redevenir un grand d’Europe avec ce stade ? Bien sûr ! Même si on l’est toujours resté puisqu’on est européen depuis dix-huit ans d’affilée. On a choisi d’investir non pas dans les joueurs, mais dans la fabrication des joueurs, ainsi que dans une infrastructure immobilière." Le président de l'OL se montre optimiste quant à l'avenir de son club  : "Dans les quarante prochaines années, ce choix va nous assurer des revenus récurrents. On a investi plus de 400 millions d'euros dans notre stade, dont 150 millions d'euros de fonds propres. Aucun club ne l’a fait, explique-t-il. On a pris notre destin en main et on a préféré miser sur des choses pérennes."

C'est donc en chef d'entreprise responsable qu'a agi le dirigeant rhodanien : "On est parfaitement en ligne avec un nouveau modèle économique. Comme dans les activités numériques ou de la biotechnologie, ceux qui n’évoluent pas vont mourir."

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut