Grand Stade - Aulas : “Ceux qui n’évoluent pas vont mourir”

Le chantier du Grand Stade avance vite du côté de Décines. La nouvelle enceinte de l’OL, dotée de 58 000 places, est prévue pour la fin de l’année 2015. Interrogé dans les colonnes de France Football, Jean-Michel Aulas a répété toute la confiance qu’il place dans l’avenir du club.

Selon son président, le choix de l'OL, seul club en France à financer son stade à 100 %, portera ses fruits rapidement et à long terme.

"Si je suis convaincu que l’OL va redevenir un grand d’Europe avec ce stade ? Bien sûr ! Même si on l’est toujours resté puisqu’on est européen depuis dix-huit ans d’affilée. On a choisi d’investir non pas dans les joueurs, mais dans la fabrication des joueurs, ainsi que dans une infrastructure immobilière." Le président de l'OL se montre optimiste quant à l'avenir de son club  : "Dans les quarante prochaines années, ce choix va nous assurer des revenus récurrents. On a investi plus de 400 millions d'euros dans notre stade, dont 150 millions d'euros de fonds propres. Aucun club ne l’a fait, explique-t-il. On a pris notre destin en main et on a préféré miser sur des choses pérennes."

C'est donc en chef d'entreprise responsable qu'a agi le dirigeant rhodanien : "On est parfaitement en ligne avec un nouveau modèle économique. Comme dans les activités numériques ou de la biotechnologie, ceux qui n’évoluent pas vont mourir."

11 commentaires
  1. Sophie_Lyon - 20 août 2014

    Aucun rapport entre le foot et le numérique, la comparaison est tout à fait inappropriée; construire des horreurs en béton qui vont coûter la peau des fesses aux contribuables en frais de fonctionnement est complétement rétrograde. Cette vision là de l'avenir est porteuse de mort pour l'environnement. Mr Aulas est un homme du passé.

  2. Abolition_de_la_monnaie - 20 août 2014

    Question au journaliste : vous commencez par : ' Selon son président, le choix de l'OL, seul club en France à financer son stade à 100%, ' Mais la phrase n'est pas en italique, est-ce tout de même une citation ? Car 'financer sont stade à 100 %' ne veut rien dire, sinon que ce serait avec ses fonds propres. Or on sait que c'est faux ! Sans les garanties de l'état sur les dettes qu'ils font, et sans l'apport de l'état pour l'euro 2016... D'ailleurs Aulas parle de 150 M seulement...

  3. Abolition_de_la_monnaie - 20 août 2014

    Ce qui ma fascine c'est aussi de savoir qu'un grand nombre de supporters disent actuellement qu'ils n'iront jamais se faire ch... à aller à Décines ! Alors les rentrées de billetteries... Actuellement, ils bradent les prix pour gonfler les chiffres de spectateurs... un classique.

  4. Abolition_de_la_monnaie - 20 août 2014

    Et enfin, un classique : 'ceux qui n'évoluent pas, meurent'. Cher Monsieur Aulas : même avec tout votre argent, j'ai le regret de vous annoncer qu'un jour, vous allez mourir. Si. Je sais, c'est triste, mais c'est comme ça. C'est comme pour les sociétés commerciales et les marques de produits. ça nait, ça vit, ça meurt. L'évolution de l'humain, c'est peut être d'apprendre l'humilité, non la démesure des dinosaures... L'un des secrets de longévité, c'est d'avoir besoin de peu, pour ne pas manquer.

  5. Pifpafpoum - 20 août 2014

    « On a investi plus de 400 millions d'euros dans notre stade, dont 150 millions d'euros de fonds propres. Aucun club ne l’a fait' »Oui, et en rachetant 'à prix d'ami' 100 fois plus de terrains qu'il n'en faut à la collectivité, à 40€/m2..., pour une valeur estimée entre 200 et 400 par les agriculteurs expropriés. Pour la méthode, cela me fait penser à l'aéroport de Notre Dame des Lande. Pour son aspect mafieux, à Sotchi. http://www.arteradio.com/son/616001/a_ce_stade__lyon_ne_repond_plus/

  6. Numa - 20 août 2014

    @abolition de la monnaie ; J'ai besoin d'une baguette de pain,vous me l'échangez contre une plaquette de beurre? Désolé,je n'ai que ça a vous proposer car c'est ce que je fabrique. Mince,vous avez déjà du beurre... Bon bah je me passerai de pain aujourd'hui,et je mets ma plaquette de beurre de coté ,avec les 1272 autres que j'ai épargné pour m'acheter un ordinateur... J'adore ce nouveau monde sans monnaie!Je me sens en paix avec ma conscience,même si c'est parfois un peu dur a gérer...

  7. Numa - 20 août 2014

    @Sophie_Lyon : Le contribuable,c'est aussi moi,et des milliers d'autres qui trouvent que ce stade est loin d’être une horreur. Je vous rappelle que tout les lieux privés sont desservis par des infrastructures publiques. Quand vous allez au travail,au ciné,chez votre coiffeur ou chez votre mamie,vous fréquentez des lieux privés desservis par des infrastructure publiques qui me coûtent la peau des fesses en frais de fonctionnement. A moins que vous ne vous y rendiez par téléportation?

  8. populiste - 20 août 2014

    l'ol sans Mr Aulas quel bonheur et le tout à Gerland.....

  9. grandlyonnaise - 22 août 2014

    @ Numa (numéraire ?? bien vu ! Quand je vais mon coiffeur, - d'une part, les routes que j'emprunte pour y accéder sont publiques, et donc ouvertes à tout le monde, - d'autre part, le coiffeur a acheté un fonds de commerce ou un local qui a intégré le prix des aménagemenstructures dans le prix de cession ou de location, Ici, par contre, le terrain est bradé comme une voiture neuve au prix de la carrosserie, avec engagement de fournir le moteur plus tard sans supplément de prix

  10. grandlyonnaise - 22 août 2014

    Quand je vais mon coiffeur, - d'une part, les routes que j'emprunte pour y accéder sont publiques, et donc ouvertes à tout le monde, - d'autre part, le coiffeur a acheté un fonds de commerce ou un local sans doute au prix du marché qui a intégré le prix des aménagements publics qui ont été nécessaires Ici, par contre, le terrain est bradé comme une voiture neuve au prix de la carrosserie, avec engagement de fournir le moteur plus tard sans supplément de prixCa c'est 'extraordinaire' dit il !

  11. grandlyonnaise - 22 août 2014

    mais alors, si on est mort quand on n'avance,dites moi de ce qui se passe quand on recule ....c'est pourtant ce que nous avons à connaitre sur cette société privée financée finalement par les contribuables qui sont appelés pour tout, sauf pour tenir la caisse des recettes qui elles sont privées

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut