Capture d’écran 2013-07-09 à 19.23.24
©Franck Perry AFP

Forcené de Lyon 8e : le témoignage de sa sœur

Une semaine après l'arrestation de son frère, sa propre sœur nous a contacté suite à l'article paru à son sujet. Elle tient à apporter quelques précisions.

"Mon frère n'a jamais exercé de violences conjugales, nous affirme-t-elle. C'est un homme qui a des problèmes familiaux et, pour essayer d'y faire face, il a préféré rester seul chez lui. C'est pour cela qu'il ne voulait ouvrir à personne."

Mardi dernier, l'homme s'était retranché chez lui, refusant d'ouvrir à quiconque. Alerté par des cris, le voisinage (et non son épouse) a préféré appeler les pompiers. Ils se sont introduits par une ouverture située à l'arrière de l'immeuble, accédant ainsi à cet appartement du 5e étage. "Mon frère a effectivement dit aux pompiers qu'il avait une arme", admet sa sœur.

Pour cette raison, les pompiers ont alors prévenu le GIPN. Celui-ci est intervenu en évacuant les riverains. Finalement, l'homme ne possédait pas d'arme et a été interpellé. Passé en comparution immédiate, il a été condamné à une peine avec sursis pour violences verbales envers les forces de l'ordre. "Maintenant, il est chez lui, et nous allons l'aider à affronter ses problèmes personnels", conclut-elle.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut