LC 716 p. 46-47

Beaujolais, bourgogne, côtes-du-rhône : des vins qui pèsent 5 milliards d’euros

Au nord et au sud de Lyon, dans une bande de 2 kilomètres de large sur 400 de long qui court d’Avignon à Dijon, et sur près de 120.000 hectares
(14,5 % du vignoble français), sont produits parmi les plus grands vins de la planète. Lyon Capitale a enquêté sur ce secteur économique de taille. Un dossier à lire dans le mensuel de novembre. Avant-goût.

LC 716 p. 46-47 ()

Août 2012. Le château de Gevrey-Chambertin, un domaine viticole bourguignon de 2,3 hectares dans le renommé vignoble éponyme, est racheté par Louis Ng Chi Sing, un milliardaire chinois qui a bâti sa fortune dans les complexes hôteliers et les casinos à Macao. Vif émoi dans la région. On s’interroge sur sa stratégie et, plus globalement, sur celle de ses compatriotes propriétaires de domaines en France. Doit-on craindre des transferts de technologie ? Est-ce pure spéculation ? Depuis les moines de Cluny qui développèrent la culture de la vigne en Bourgogne et, plus proche de nous, l’embellie des Trente Glorieuses, l’économie du secteur a-t-elle été bouleversée ? La dernière décennie a vu le Beaujolais, dont le primeur est pourtant le vin le plus connu au monde, souffrir. Mais, sur l’ensemble des 3 vignobles autour de Lyon, la filière représente près de
5 milliards d’euros de chiffre d’affaires et emploie quasiment
40.000 personnes. (…)

Les grandes fortunes du vin

Philippe Guigal, Aubert de Villaine et Henry-Frédéric Roch, Jean-Claude Boisset, Louis-Fabrice Latour, Georges et Frank Dubœuf, les descendants de Joseph Drouhin, Stanislas Henriot et Christophe Bouchard, Pierre-Henry Gagey. À la tête de maisons mondialement réputées, ils affichent des chiffres d’affaires à six zéros. (…)

Viticulteur et agent du FBI

Laurent Ponsot, viticulteur bourguignon réputé, a démasqué le plus grand faussaire de vins fins de la planète. Depuis qu’il l’a traqué aux quatre coins du monde pendant plusieurs mois, l’ombre de la mafia plane sur le village de Morey-Saint-Denis. (…)

Également au sommaire de ce dossier :

LC 716 p. 53 ()

• Les vins les plus prestigieux : carte d’identité de 10 crus d’exception (production, prix moyen, histoire)

• Portrait de Michel Chapoutier, qui dirige l’un des plus grands négoces de la vallée du Rhône.

• En chiffres : les vignes les plus chères de France, la surface des différents vignobles français, leur production, le volume de leurs exportations…

À lire dans Lyon Capitale n°716, en vente en kiosques jusqu’au 22 novembre, et dans notre boutique en ligne.

à lire également
1 commentaire
  1. stivostine69 - 1 novembre 2012

    Un très bon numéro comme d'habitude, merci lyon cap de dépoussiérer une presse lyonnaise 'endormie' et/ou 'aux ordres'.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut