roms_0011

54 Roms expulsés à Villeurbanne

À 7h30 jeudi matin, des dizaines de CRS sont intervenus pour expulser 54 Roms à Villeurbanne.

Femmes, hommes et enfants, tous issus de la communauté rom, vivaient dans une maison abandonnée de l'avenue Roger-Salengro, à Villeurbanne. L'évacuation s'est déroulée dans le calme et s'est terminée à 9h.

La demande d'évacuation avait été exprimée par l'entreprise SERL, qui doit gérer l'aménagement du territoire sur le terrain des sœurs. La maison squattée est située sur l'un des accès au terrain d'aménagement et également sur l'emplacement d'un futur complexe de logements. Une demande d'expulsion avait tout d'abord été formulée par la Ville avant que la mairie de Villeurbanne ne vende la maison de l'avenue Salengro à l'entreprise SERL. La justice avait rendu un avis favorable à l'expulsion en mars 2015. Depuis, Clara Thomas, chef du projet d'aménagement à la SERL, exigeait le départ de ces familles.

Une partie des occupants a pu être prise en charge par l'association CLASSES, qui va accompagner ces familles dans les démarches administratives pour trouver un hébergement. Les bénévoles assuraient qu'une grande partie des occupants étaient dans un processus d'intégration et craignent que les enfants ne se déscolarisent. Seules trois familles ont été relogées dans des hôtels, pour les autres c'est une nouvelle errance qui commence.

Le MRAP a porté plainte contre X auprès du procureur de la République en dénonçant une “violation des décisions de justice”. Selon le MRAP, l'ordre d'expulsion devait être effectué à partir du 1er avril, à l'issue de la période hivernale.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut