13h15 pour rien

Imaginez Canal +, vous enlevez l'impertinence, la pertinence, l'humour et l'investigation, qu'est-ce qui reste ? Ça. Présenté par Laurent Delahousse à peine sorti de son JT.

Premier sujet : Mon œil. Les évènements de la semaine revus à la loupe : la surmédiatisation du divorce de Sarkozy, quelle horreur, haros sur les médias ! Et France 2 c'est quoi, un magasin de fleurs ? "Pourquoi Laurence Parisot ne fait-elle pas plus attention à ses comparaisons". On va peut-être apprendre quelque chose...et non. Après chaque séquence, on nous repasse David Martinon derrière son pupitre : "Je n'ai aucun commentaire à faire sur cette question". C'est là que c'est drôle. Le journaliste, par contre, il a toujours un commentaire à faire mais il n'a rien à dire. On n'en sait pas plus, ni sur l'actualité de la semaine, ni sur le traitement médiatique. Ça s'appelle "Mon oeil" ? Ben il s'est mis le doigt dedans.

C'est pas du reportage, c'est de la télé-réalité
Reportage maintenant. Une classe de CM2, "J'ai une bonne tête de classe", confie l'instite, "et un gros noyau de gens qui ont des difficultés". Des mômes qui pataugent, une instite qui rame, c'est le premier épisode d'un reportage-feuilleton, nous annonce-t-on. La caméra se colle sous le nez de tout le monde pour observer. Et plus on observe et plus on n'apprend rien. Bon d'accord il y a des difficultés scolaires, mais combien, pourquoi ? Est-ce qu'on peut faire quelque chose ? Est-ce que ça se passe différemment ailleurs ? Sait pas. Sait rien. On nous montre, c'est tout. C'est pas du reportage, c'est de la TV Réalité.

Laurent Delahousse relance : les vingt ans de la mort de Lino Ventura. Bon, c'est pas de l'info non plus. Reportage-souvenir. Sa fille parle de lui : c'était un vrai homme. On voit des extraits de ses films. Bien sûr.

Dossier suivant. Daniel Pennac était un cancre. Il vient de sortir un bouquin où il raconte tout. France 2 lui fait raconter tout ce qu'il y a dans le bouquin en deux minutes. Tout ce qu'on sait déjà. Vu que Daniel Pennac a fait la tournée des médias toute la semaine. Et qu'il est même déjà passé sur France 2 dans le journal d'Elise Lucet, à 13heures. Pas à 13h15.

C'est bien. Laurent Delahousse est propre sur lui et très bien élevé. Le décor est très joli. On y organiserait volontiers un cocktail-party à l'eau minérale et aux légumes crus. Voilà

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut