Michelin 2011 : un joli mois de mars pour le "14 Février"

Michelin 2011 : Le Bec & Taka perd une étoile, Au 14 Février en gagne une.

Le Guide Michelin, millésime 2011, sortira jeudi 3 mars. La presse a reçu le communiqué ce lundi matin.

Bilan : pas de changement radical dans le paysage culinaire lyonnais.

Le Bec & Taka, l'établissement de Nicolas Le Bec et de Takao Takano passe de deux-étoiles à une-étoile. Taka, homme de confiance de Nicolas Le Bec, avec qui il a partagé toutes les aventures depuis la Cour des Loges, est aux pianos de la maison de la rue Grôlée depuis avril 2010, après une brève période dirigée par Tabata (désormais chef-propriétaire de T-Maki Shop). Si le restaurant s'appelle encore Le Bec & Taka, l'objectif de Nicolas Le Bec est de se retirer totalement du gastro qu'il a ouvert il y a six ans, afin de se consacrer pleinement à Rue Le Bec (ce qui est déjà fait en pratique). Pour faire la transition en douceur, le Guide Michelin a tourné les choses de manière très subtile : dans la catégorie "suppressions de deux étoiles" : Nicolas Le Bec et dans les "nouvelles étoiles" : Takao Takano.

Dans les nouveaux "macaronnés", Au 14 Février, le remarquable établissement de Tsuyoshi Arai, trop longtemps passé inaperçu et que nous avions découvert en juin dernier et qui nous avait emballé à mort ("sortir d'un restaurant d'un pas imperceptiblement saoûl et grisé par une cuisine aussi habile et perspicace, sans avoir la nébuleuse impression de s'être fait embabouiner")

Dans le Beaujolais, le Château de Bagnols perd son unique étoile en raison d'un changement en cuisine : le chef Mathieu Fontaine est parti à Lorient créer la table de La Cité de la Voile Eric Tabarly. Eric Chauffour, ancien instructeur à l'Institut Paul Bocuse, lui succède depuis le début d'année.

-------------------

Palmarès 2011

Nouvelles étoiles

> Haute-Savoie
La Nouvelle Maison de Marc Veyrat, à Annecy / Veyrier-du-Lac

> Savoie
La Grange à Sel, au Bourget-du-Lac
Le Strato, à Courchevel 1850
La Becca, à Val d'Isère

> Rhône
Au 14 Février, à Lyon

> Loire
Les Ambassadeurs, à Saint-Chamond

Suppressions d'étoiles

> Passent de 2 étoiles à 1 étoile
Le Bateau Ivre, à Courchevel 1850
Le Bec et Taka, à Lyon

> Passent de 1 étoile à rien du tout
Château de Bagnols, à Bagnols (changement de chef)
Il Vino d'Enrico Bernardo, à Courchevel 1850
Balthazar, à Montélimar
Nouvelle, à Saint-Étienne

> Espoirs pour 1 étoile
Les Trésoms, à Annecy (Haute-Savoie)
Auberge de Clochemerle, à Vaux-en-Beaujolais (Rhône)

Bilan Lyon et agglo
Lyon (et agglomération) compte désormais 20 étoilés
> 1 : trois-étoiles : Paul Bocuse
> 4 : deux-étoiles : L'Auberge de l'Ile, Mère Brazier, La Rotonde, Guy Lassausaie
> 11 : une-étoile : Au 14 Février, Le Bec & Taka, L'Alexandrin, l'Auberge de Fond Rose, Christian Têtedoie, Le Gourmet de Sèze, Maison Clovis, PIerre Orsi, Les Terrasses de Lyon, Les Trois Dômes, Larivoire.

Les résultats du guide Michelin 2011 : Télécharger le pdf ici

à lire également
Les fameux palets de la maison Palomas © Tim Douet
Vices, purs sévices. Palomas, le saint des saints des délices d’initiés. L’adresse, bien que centenaire, est pourtant l’une des moins connues de Lyon, sauf des “bons Lyonnais”, qui se passent le mot de génération en génération.
1 commentaire
  1. bonnebouffe - 3 mars 2011

    A propos du 14 février, j'ai apprécié l'astucieuse ambiguité de la phrase indiquant qu'il s'agit d'un établissement 'que nous avons découvert en juin 2010'. N'importe quel lecteur comprendra que Lyon Cap a été le premier à découvrir ce resto. En fait, le 14 février a été chroniqué par le site LyonLibé à l'automne 2009, par Tribune de Lyon en décembre 2009 puis par Les Potins d'Angèle en février 2010 et Le Progrès je ne sais plus quand. Lyon Cap, sur ce coup-là, est arrivé bien après tout le monde. Ce n'est qu'une remarque en passant : d'une façon générale,j'apprécie vos articles gastronomie, que ce soit ici ou sur le mensuel.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut