Brasserie des Lumières
©Lyon Capitale

Bocuse au grand stade de l'OL : une mi-temps un poil cher

Ce samedi 9 janvier, il va falloir sortir le porte-monnaie pour pouvoir s'asseoir à l'une des tables de la nouvelle Brasserie des Lumières, signée Bocuse, au 4e étage du flambant "Parc Olympique Lyonnais".

Brasserie des Lumières ()

©Lyon Capitale

Pour la restauration au nouveau stade de l'OL, il fallait un grand nom. Et à Lyon, un grand nom, il n'y en a qu'un : Paul Bocuse. A l'occasion du match inaugural Lyon-Troyes, samedi, ouvre donc la toute nouvelle brasserie estampillée Bocuse dans l'enceinte flambant neuve de l'Olympique Lyonnais.

Du Paul à POL

Brasserie des Lumières ()

©Lyon Capitale

Le groupe du double "cuisinier du siècle" inaugure, samedi, sa Brasserie des Lumières, au 4e étage de la nouvelle enceinte de football, provisoirement (et on ne peut que s'en réjouir car ça sonne un peu parking) appelée Parc Olympique Lyonnais (POL). Autrement dit, du Monsieur Paul au POL.

Dessinée par l'architecte d'intérieur franco-argentin Marcelo Joulia, de l'agence Naço (21 restaurants signés aux quatre coins de la planète), la septième brasserie Bocuse est un espace de 900 m2 situé au 4e étage du stade, à une trentaine de mètres au-dessus de la pelouse. D'une capacité de 300 couverts, elle ouvrira 365 jours par an - "comme la Tour Eiffel, Paul Bocuse est ouvert tous les jours sans exception" étant lune des lignes de conduite maison. On annonce une "cuisine de brasserie chic, dans la lignée des brasseries développées par le Groupe Paul Bocuse".

Des prix de Champions League

De brasserie chic, on retiendra plutôt le prix choc : 69 euros (hors boissons). A ce tarif-là, on osait espérer un peu de panache et de surprises. Voici le menu :

Véritable saucisson lyonnais pistaché "Maison Sibilia", salade de jeunes pousses, vinaigrette à la graine de moutarde
Nage de skreï poché dans un jus de coriandre et coco, mijoté de légumes de saison
Composition de poire, noix et chocolat grand cru, glace noix et sirop d'érable.

Connaissant les deux chefs au piano - Eric Pansu, Meilleur Ouvrier de France 1995, chef exécutif du groupe Bocuse et Christophe Foulque, chef du traiteur C Gastronomie (lire à ce propos l'enquête sur les traiteurs lyonnais dans le dernier Lyon Capitale) - on ne doute pas de la qualité du repas, mais 69 euros, tout de même !

Brasserie des Lumières ()

©Lyon Capitale

A 1 euros près (en moins), c'est le prix du menu affaires de La Mère Brazier (deux étoiles Michelin)...

Et ce n'est même pas "spectacle compris" (on pense au mix de will.i.am (le chanteur des Black Eyed Peas) avec les Pokemon Crew), puisque 1/ les tables de la brasserie ne sont pas toutes face baies vitrées, 2/ pour le son, c'est quand même mieux d'être à l'extérieur...

La Brasserie des Lumières propose même un pack à 185 euros comprenant billet attenant à la brasserie, dîner et parking (à noter que la réservation pour dîner à la barsserie n'est possible qu'en montrant patte blanche, c'est-à-dire un billet OL-Troyes...).

Reste à savoir si ce menu à 69 euros par personne pour dîner au grand stade a spécialement été proposé pour l'inauguration du POL... Personne chez Bocuse ne communique sur le sujet.

Mais on n'imagine pas que ce soit le prix couramment pratiqué. Ou alors c'est un tâcle les deux pieds décollés du sol.

> A lire aussi : OL : les prix des sandwichs et menus du grand stade .

3 commentaires
  1. SophieV - 11 janvier 2016

    Sont fous !!! ce stade est décidément une histoire de fous.

  2. Décinoise - 12 janvier 2016

    Quand la brasserie sera elle effectivement ouverte ? impossible de trouver sur le web.

  3. Anne-Françoise - 5 février 2016

    Oui bien sûr, c'était juste un prix pour le lancement... après ce sera plus cher encore 😀

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut