Lyon : les quenelles de Giraudet dans le viseur de L214


Par Marie Maleysson
Publié le 28/10/2017  à 12:19
1 réaction

L'association L214 demande à l'enseigne Giraudet de s'engager publiquement à ne pas utiliser d'oeufs de poules élevées en batterie après le rassemblement organisé devant la boutique des Halles Paul-Bocuse à Lyon.

Oeufs
©DR
Oeufs

"Nous relançons Giraudet depuis de longs mois mais nous n'avons pas d'informations sur les progrès qui auraient pu être faits" exprime Johanne Mielcarek, directrice de campagne pour l'association lyonnaise L214. Plusieurs militants de l'association se sont réunis mardi soir devant le magasin Giraudet situé dans les Halles Paul-Bocuse, à Lyon. L'objectif : mener une campagne d'information publique envers la clientèle, majoritairement défavorable à l'utilisation d'oeufs de poules élevées en batterie dans la production des quenelles Giraudet, selon l'association. Contactée samedi matin, la boutique des Halles Paul-Bocuse n'a pas souhaité s'exprimer.

L'enseigne a en revanche diffusé son droit de réponse sur Lyon Mag suite à plusieurs articles publiés sur le sujet. "Giraudet n'a pas attendu la création de mouvements militants végans pour adopter une démarche sociale et environnementale responsable. [...] Depuis plusieurs années, nous travaillons avec nos fournisseurs d'ovoproduits pour arriver progressivement à l'utilisation intégrale d'oeufs provenant d'élevages alternatifs. Nous réprouvons bien évidement toute forme de maltraitance animale" y lit-on. Fondée 1910 à Bourg-en-Bresse, l'enseigne Giraudet produit et vend des quenelles, soupes et sauces fraîches cuisinées selon des recettes traditionnelles. Pour sélectionner ses matières premières, elle s'emploie à "travailler avec des fournisseurs respectueux et intègres, toujours au plus près de notre terroir". Bien loin des élevages de poules en batterie donc, selon la communication officielle.

"Ça ne sert à rien de s'engager sur un coin de table"

L214 demande que l'enseigne Giraudet s'engage publiquement à ne plus utiliser d'oeufs de poules élevées en batterie d'ici 2025. Une pétition a été lancée et a recueilli environ 9 000 signatures. "On sait que le changement ne peut pas se faire du jour au lendemain mais il faut une date butoir si on veut que la filière d'approvisionnement en oeufs coquille et en ovoproduits fasse le changement" explique Johanne Mielcarek. Pour elle, l'engagement public de Giraudet devra être facilement accessible : "il faut que ce soit clairement écrit sur le site internet par exemple, ça ne sert à rien de s'engager sur un coin de table". Si l'association relève qu'aucun engagement public n'a été pris, aucune donnée ne permet de mesurer la proportion d'oeufs issus d'élevages en batterie utilisée dans les produits de la marque Giraudet. 

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (6 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également
Giraudetl214oeufsquenelles

Vos réactions
1 commentaire

Giraudet existe depuis 1910 , L214 depuis beaucoup moins longtemps ,qu'on fait de concret ces gens pour imposer leur dictat, c'est au consommateur de juger, le tribunal de l'inquisition passe ?En quoi un engagement fut il sur le Net obligerait à tenir ses engagements.

Signaler un abus | le 28/10/2017  à 14:23 | Posté par  Robes Pierre  
(Mentions légales, cliquez-ici)
Mot de passe oublié ?